mis à jour le

Al Qaîda contrôle 60 000 armes libyennes

Plusieurs groupuscules armés alliés à Al Qaîda au Maghreb islamique contrôlent désormais le plus important marché de trafic d'armes en provenance de Libye vers l'Algérie, la Tunisie et les pays du Sahel. Selon les rapports de sécurité qui ont permis de rédiger le dernier document des Nations-Unies publié le 9 avril, qu'El Watan Week-end a pu se procurer, quelque 100 000 armes, soit presque le stock de l'armée libyenne au temps d'El Gueddafi, étaient visées par les rebelles pendant la révolution libyenne. Des pièces moyennes et lourdes, y compris des roquettes, missiles sol-air, fusée à épaule portable antiaérien et une énorme quantité de radios et de radars ont été récupérés par les rebelles. Les forces sécuritaires actuelles n'ont pu récupérer que 40% des armes. Le reste circule entre l'Algérie, la Tunisie et les pays de Sahel, détenu par les contrebandiers, toujours selon les mêmes rapports. La révolution libyenne est considérée comme une occasion en or pour les mouvements armés liés à Al Qaîda dans la région, particulièrement en Algérie, au Mali et au Nigeria. Mokhtar Belmokhtar, l'émir de la katiba «El Moulathamine» s'est investi dans l'organisation de la contrebande de grandes armes pillées dans le stock de l'armée libyenne. Il aurait même installé ses plus proches collaborateurs en 2011 dans le sud de la Libye et actuellement contrôle le parcours le plus important de trafic d'armes en provenance du sud-ouest de la Libye vers le Mali, le Niger et le Nigeria. D'autres groupes salafistes appartenant à des groupes proches de la mouvance d'Ançar al charia ayant combattu le régime El Gueddafi dans l'ouest de la Libye contrôlent également la ligne de la contrebande d'armes vers la Tunisie via la frontière terrestre entre la Libye et la Tunisie pour arriver à la fin de parcours en Algérie. Le dernier rapport des Nations-unies a critiqué les autorités libyennes implicitement de ne pas pouvoir, après presque deux ans de contrôle sur la Libye, de gérer les stocks de l'ancienne armée. Le même rapport affirme que les armes libyennes alimentent plusieurs conflits au Moyen-Orient et en Afrique. Douze pays ont été alimentés, selon les rapports, dont la Palestine et la Syrie.    

al

AFP

Ligue des champions: le stade envahi, Al Ahly annule son entraînement

Ligue des champions: le stade envahi, Al Ahly annule son entraînement

AFP

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

AFP

Centrafrique: aux confins du pays, le  "président" Al Khatim règne en maître absolu

Centrafrique: aux confins du pays, le "président" Al Khatim règne en maître absolu

contrôle

AFP

Le Burundi instaure un contrôle très strict de ses fameux tambours

Le Burundi instaure un contrôle très strict de ses fameux tambours

AFP

Gaza: le Hamas cède

Gaza: le Hamas cède

AFP

Contrôle maritime de Tripoli: Rome se félicite

Contrôle maritime de Tripoli: Rome se félicite

armes

AFP

Armes russes en Centrafrique: Washington, Paris, Londres demandent plus d'informations

Armes russes en Centrafrique: Washington, Paris, Londres demandent plus d'informations

AFP

Dans le Sahel, les aviateurs français prêts

Dans le Sahel, les aviateurs français prêts

AFP

Centrafrique: dialogue avec les groupes armés primordial, selon le président

Centrafrique: dialogue avec les groupes armés primordial, selon le président