mis à jour le

Anonymous, via Flickr CC
Anonymous, via Flickr CC

Anonymous Africa, les nouveaux terroristes du Web

Ils ont décidé de saboter tous les sites sensibles en Afrique australe, afin de réclamer «plus de démocratie».

Ils se font appeler les Anonymous Africa. Groupe aussi obscur que virtuel, mais qui fait de plus en plus parler de lui. Ce 14 juin, ils ont attaqué le site de l’ANC (African National Congress), le parti au pouvoir en Afrique du Sud, après l’avoir annoncé tôt dans la matinée sur Twitter.

La baseline de leur compte Twitter ressemble d’ailleurs en tout point à une véritable déclaration de guerre. Ils parlent d’un «printemps africain» et d’en «finir avec les dictateurs» et évoquent «le temps de l’Afrique».

Jusqu'en mi-journée, le site était indisponible.

Depuis le 12 juin, ils ont envahi les réseaux sociaux. Sur Facebook comme sur Twitter, ils déclaré une guerre ouverte contre le régime de Robert Mugabe et tous ceux qui le soutiennent de près ou de loin.

C’est ainsi que ces hackers ont menacé de saboter le site Internet du ministère de la Défense zimbabwéen. Ce vendredi matin, le site fonctionnait toujours.

Selon le site d’information en ligne Herald, basé à Harare, réputé proche du pouvoir, il aurait lui même subie une attaque des Anonymous Africa, le 12 juin. Herald online explique que l’attaque aurait provoqué une interruption de ses serveurs pendant environ cinq minutes. Le groupe de hackers a aussi revendiqué le piratage d'un éditeur en ligne sud-africain.

Selon Herald online, les hackers zimbabwéens s’attaqueraient ainsi à tous ceux qui de près ou de loin soutiendraient la politique menée par le président Robert Mugabe. Ils dénoncent ce qu’ils considèrent comme des entraves aux droits de l’homme dans toute l’Afrique australe.

Dans un récent tweet, ils signalent par exemple que leurs prochaine cible est le Swaziland.

Slate Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Robert Mugabe

Money money money

Les mystérieuses formations rocheuses imprimées sur les dollars du Zimbabwe

Les mystérieuses formations rocheuses imprimées sur les dollars du Zimbabwe

Old man

Au Zimbabwe, Robert Mugabe veut rester au pouvoir jusqu'à 99 ans

Au Zimbabwe, Robert Mugabe veut rester au pouvoir jusqu'à 99 ans

Corruption

Le Zimbabwe organise ses jeux paralympiques mais ne paye pas les organisateurs handicapés

Le Zimbabwe organise ses jeux paralympiques mais ne paye pas les organisateurs handicapés

piratage

Abdou Semmar

Présidentielle algérienne: le site de campagne de Bouteflika piraté

Présidentielle algérienne: le site de campagne de Bouteflika piraté

Djamila Ould Khettab

Revue de presse. Piratage du match Burkina Faso-Algérie : Pourquoi Al-Jazeera n’est pas le problème

Revue de presse. Piratage du match Burkina Faso-Algérie : Pourquoi Al-Jazeera n’est pas le problème

La rédaction

Revue de Presse. Match Burkina Fas-Algérie : les dessous du piratage d’Al-Jazira par l’ENTV

Revue de Presse. Match Burkina Fas-Algérie : les dessous du piratage d’Al-Jazira par l’ENTV

hackers

AFP

Sénégal: un site gouvernemental piraté par des hackers pro-Charlie Hebdo

Sénégal: un site gouvernemental piraté par des hackers pro-Charlie Hebdo

Web

L'Afrique, le terrain de jeu des hackers

L'Afrique, le terrain de jeu des hackers

Reuters

Un groupe de hackers professionnels découvert par Symantec

Un groupe de hackers professionnels découvert par Symantec