mis à jour le

Koulikoro : UNE CROIX SUR DES PRATIQUES NEFASTES

Trente villages avec le concours de l'ONG Tostan ont déposé les couteaux de l'excision et renoncé au mariage précoce ou forcé pour des activités génératrices de revenus et le renforcement de la scolarisation des filles

Trente villages des communes rurales du Méguétan et du Dinandougou dans la région de Koulikoro ont publiquement renoncé aux pratiques néfastes du mariage précoce et/ou forcé et à l'excision dans leurs communautés. C'était à la faveur d'un panel organisé à cet effet le week-end dernier à Koulikoro par l'ONG Tostan, en partenariat avec l'USAID, les ONG Muso Ladamunen de Yirimadio  et Sinisanuman de Koulikoro.

Au cours de ce panel, le coordinateur national de Tostan Mali, Abou Amel Camara, a présenté l'organisation internationale « Tostan », son  rôle et ses activités durant trois ans dans 543 villages des communes rurales du Dinandougou et Méguétan de la région de Koulikoro. Les panélistes se sont ensuite rendus dans le village de Sindo à 12 km de Koulikoro où les exciseuses ont abandonné leurs couteaux au profit d'activités génératrices de revenus. Les villageois n'ont pas tari d'éloges à l'endroit de Tostan et de son Programme de renforcement des capacités communautaires (PRCC)  qui a notablement amélioré les conditions de vie des communautés de 543 villages de Dinandougou et Méguétan.

Le lendemain, samedi, les panélistes se sont retrouvés dans le village de Fegoun à 15 km de Koulikoro sur la rive droit du Niger pour la cérémonie de  déclaration d'abandon des pratiques de l'excision, du mariage précoce et forcé des communautés de 30 villages de la région de Koulikoro et de Yirimadio.

Ont participé à la cérémonie Mme Diarra Kadiatou Samoura, la secrétaire générale du ministère de la Famille, de la Promotion de la Femme et de l'Enfant, Abou Amel Camara, le coordinateur national de Tostan/Mali, Zoumana Norhat Dembélé, le représentant du gouverneur, les autorités communales de Méguétan et de Dinandougou, Mme Keïta Joséphine Traoré, directrice nationale du Programme national de lutte contre l'excision (PNLE) ainsi que Boureïma Diarra, le chef du village de Fegoun et Mamadou Ouane, responsable de l'Unicef.

Mme Diarra Hawa Sow, l'une des femmes bénéficiaires du PRCC, a témoigné que le programme de Tostan lui avait permis de s'organiser financièrement et de comprendre que le mariage précoce, forcé et la pratique de l'excision étaient des comportements dangereux pour leurs enfants.

Abou Amel Camara, le coordinateur national de Tostan-Mali, a remercié ses partenaires techniques et financiers avant de les solliciter pour la poursuite du programme PRCC car il reste encore du chemin à faire dans la lutte contre les pratiques néfaste en milieu rural.

Grâce aux autorités administratives et locales, du centre de santé de référence de Koulikoro, de la direction du Cap, de la direction régionale de la promotion de la femme de Koulikoro, du PNLE, les 30 villages ont décidé,  par l'entremise des rencontres inter villageoises, de tourner le dos à l'excision et aux mariages précoces et forcés, a souligné Abou Amel Camara.

Mamadou Traoré, le maire de la commune du Méguétan, a lui aussi rappelé les bienfaits de l'ONG Tostan depuis son implantation à Koulikoro en 2009. Ce travail remarquable a été salué par le représentant du gouverneur de la Région,  Zoumana Norhat Dembélé, pour qui l'excision, le mariage précoce et forcé sont des pratiques nuisibles dont l'éradication s'avère long et difficile. Il a toutefois exhorté les communautés bénéficiaires à ne jamais renier les engagements pris.

Le secrétaire générale du ministère de la Famille, de la Promotion de la Femme et de l'Enfant  a salué l'ONG et ses partenaires pour leur engagement en faveur de communautés rurales où le taux de prévalence des pratiques néfastes est de 97%. Mme Diarra Kadiatou Samoura a promis que le département appuiera ce noble combat des communautés comme il l'a fait en prenant en charge 20 jeunes filles victimes de la pratique de l'excision dans la région de Koulikoro.

« Tostan » est une organisation non gouvernementale créée en 1991 et basée au Sénégal. Sa  principale mission est de contribuer aux renforcements des capacités communautaires dans le respect des Droits humains. C'est ainsi que « Tostan a développé un Programme de renforcement des capacités communautaires (PRCC) dans 22 langues africaines de huit pays : Mali, Sénégal,  Mauritanie, Djibouti, Somalie, Gambie, Guinée Bissau, Guinée Conakry.

C'est en 2010 que « Tostan » s'est installé dans notre pays. Son programme a bénéficié à des adultes et des adolescents qui n'ont pas fréquenté l'école formelle. De 2010 à 2013, plusieurs d'entre eux ont appris, grâce à une méthode participative inspirée des valeurs de la tradition africaine, des thèmes de démocratie et des droits humains, de la résolution de problèmes, d'hygiène de santé, de lecture, d'écriture et de gestion des activités des revenus.

Le programme de « Tostan » à Koulikoro vise à accroître les connaissances des citoyens et promouvoir leur participation par l'action dans le processus de la gouvernance décentralisée, l'accès à une éducation de base de qualité et le renforcement de l'alphabétisation. Parmi les objectifs recherchés figurent aussi le changement des comportements sanitaires des communautés par une utilisation des services de santé dans les zones ciblées, l'augmentation des revenus des ménages des 38 communautés bénéficiaires du PRCC en améliorant les conditions de santé de la femme et de la jeune fille à travers notamment l'abandon volontaire de la pratique de l'excision.

Abdourhamane TOURE

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

croix

Lefaso.net

Coup de gueule : Le chemin de croix des clients de certaines banques de la place

Coup de gueule : Le chemin de croix des clients de certaines banques de la place

AFP

Indonésie: le "café nazi" retire les croix gammées mais pas le portrait de Hitler

Indonésie: le "café nazi" retire les croix gammées mais pas le portrait de Hitler

Autre Presse

Mali : le Comité international de la Croix Rouge sensibilise des militaires Maliens sur le Droit international humanitaire

Mali : le Comité international de la Croix Rouge sensibilise des militaires Maliens sur le Droit international humanitaire

pratiques

AFP

Pratiques sexuelles "nuisibles": prison pour un séropositif malawite

Pratiques sexuelles "nuisibles": prison pour un séropositif malawite

AFP

Maroc/psychiatrie: vaste opération pour fermer un mausolée aux pratiques controversées

Maroc/psychiatrie: vaste opération pour fermer un mausolée aux pratiques controversées

Actualités

Lotissements : Des états généraux pour de nouvelles pratiques

Lotissements : Des états généraux pour de nouvelles pratiques