mis à jour le

L’ADII forme les gabelous africains

L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) a organisé, jeudi à Rabat, une cérémonie de remise des diplômes à 33 inspecteurs-élèves des douanes de pays africains et de Haïti, ayant bénéficié du Cycle international de formation de base au titre de l’année 2012-2013.

La cérémonie de remise des diplômes a été marquée par la participation de personnalités, de plusieurs ambassadeurs africains accrédités au Maroc et de responsables de formation relevant d’organismes nationaux et internationaux.

Cette formation est assurée par le Centre de formation douanière (CFD), relevant de l’ADII, en collaboration avec l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) et l’Ecole nationale des douanes de Tourcoing (France).

A travers le Cycle international de formation de base, l’Administration de la douane contribue au renforcement des liens de solidarité et de coopération sud-sud, via le transfert de l’expérience et du savoir-faire marocains, a indiqué le Directeur général de l’ADII, Zouhair Chorfi, ajoutant que cette formation vise également à maintenir et à promouvoir les liens de coopération entre les administrations douanières africaines.

Ce cycle de formation dure environ 9 mois et touche l’essentiel des métiers des douanes avec une dimension importante de formation pratique et ambitionne de permettre aux élèves-inspecteurs de renforcer leurs capacités et accéder aux postes de responsabilités dans leurs administrations dans le but de contribuer au développement économique et social de leurs pays respectifs, a souligné M. Chorfi.

Le programme de formation, dont l’enveloppe horaire a été fixée à 578 séances de formation, s’est articulé autour de six pôles à savoir, l’environnement juridique, les techniques douanières, l’environnement fiscal, la prévention et les contrôles, l’informatique et les matières et séminaires d’appui.

Les inspecteurs élèves africains sont originaires de la République Démocratique du Congo (RDC), du Gabon, de Guinée, de Mauritanie, de Centrafrique, du Tchad, du Congo (Brazaville), du Niger, du Togo, du Bénin, de l’Union des Comores, en plus de la République de Haïti.

Depuis sa création en 1978, le Centre de formation douanière de Casablanca a assuré une formation de base au profit de 758 cadres douaniers de pays d’Afrique subsaharienne, dont certains occupent de hauts postes de responsabilité, selon le rapport du cycle de formation

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Africains

AFP

Fifa: deux ex-dirigeants africains radiés

Fifa: deux ex-dirigeants africains radiés

AFP

Africains d'Europe: Riyad Mahrez et Yaya Touré en difficulté, "Aubam" brille

Africains d'Europe: Riyad Mahrez et Yaya Touré en difficulté, "Aubam" brille

AFP

La longévité politique des chefs d'État africains

La longévité politique des chefs d'État africains