mis à jour le

Urbanisme: Nabil Benabdallah fait passer ses projets

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté trois projets de décrets relatifs à l’habitat, à l’urbanisme et à la politique de la ville.
Ces projets, présentés par le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, portent sur la création d’une commission permanente interministérielle de la politique de la ville, la création d’agences urbaines à Taroudant, Berchid, Larache et Skhirat-Témara et la création d’écoles nationales d’architecture à Fès, Marrakech, Casablanca, Agadir, Oujda et Tétouan.

Le projet de décret portant création d’une commission permanente interministérielle de la politique de la ville vise à consacrer la volonté du gouvernement à élaborer d’une nouvelle approche de son intervention dans les centres urbains et leurs périphéries et dans les centres émergents dans le cadre d’une politique de la ville volontariste, participative, horizontale, contractuelle et intégrée, l’objectif étant la création de villes durables, intégrées, productives de richesses solidaires et capables d’assurer l’insertion des différentes couches sociales et de répondre aux besoins fondamentaux des citoyens.

Constituée de représentants des différents départements gouvernementaux concernés par la politique de la ville et placée sous la présidence du chef du gouvernement, cette commission devra définir les orientations générales de la politique de la ville, évaluer les politiques publiques urbaines en la matière, inciter les départements concernés à adhérer aux contrats relatifs aux projets de la politique de la ville et proposer des mesures à même de garantir l’interaction entre ces projets.

Le deuxième projet de décret, concernant la création d’agences urbaines à Taroudant, Berchid, Larache et Skhirat-Témara, a pour objectif de consolider les efforts du gouvernement visant à rapprocher des citoyens les services fournis par ces agences et à accroître la qualité et l’efficacité de ces services, selon la même source.

Concernant le projet relatif à la création de six écoles nationales d’architecture, il vise à renforcer le système de formation publique dans le domaine de l’architecture à travers une offre publique qui répond aux demandes croissantes dans le domaine de la formation publique en architecture (12.000 candidats pour seulement 180 places lors de la rentrée scolaire 2012-2013).

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables”