mis à jour le

Homologation des prix : Les commerçants dénoncent la méthode

Il y a quelques semaines, le gouvernement procédait à l'homologation des prix du riz brisé, du sucre en poudre et de l'huile en fut. Une mesure qui est restée en travers de la gorge des commerçants.

En conférence de presse hier, l'Unacois a vivement dénoncé les conditions dans lesquels les autorités ont décrété l'homologation du riz. Les commerçants n'ont pas manqué de se démarquer de la procédure utilisée par les autorités. «L'homologation a été mal faite. Il existe de nombreuses variétés de riz qui ne sont pas de la même qualité. Mais les autorités ont choisi le riz le moins cher pour aligner les prix dessus», dénonce Moustapha Lo. Selon Ousmane Sy Ndiaye, «le processus d'homologation voudrait que le prix arrêté sur un produit donné soit fait sur la base d'un processus d'identification de toute la structure des coûts liés à ce prix et ensuite un accord formel entre les parties. Cela veut dire simplement que dans un contexte d'homologation, on ne saurait parler de prix unique». A titre d'exemple, les commerçants citent le cas d'un de leur membres qui, ayant acheté à 252. 000 francs la tonne de riz, se trouve obligé de vendre à 242.000 francs.

le Quotidien

prix

AFP

Prix Mo Ibrahim 2017 pour l'ex-présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf

Prix Mo Ibrahim 2017 pour l'ex-présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf

AFP

Gabon: grève des taxis contre les "tracasseries" policières et le prix du carburant

Gabon: grève des taxis contre les "tracasseries" policières et le prix du carburant

AFP

Soudan: une nouvelle manifestation contre la hausse des prix dispersée

Soudan: une nouvelle manifestation contre la hausse des prix dispersée

commerçants

AFP

Niger: mise en garde des autorités contre les commerçants "complices" de Boko Haram

Niger: mise en garde des autorités contre les commerçants "complices" de Boko Haram

AFP

A Ouagadougou, les commerçants rouvrent la peur au ventre après l'attentat

A Ouagadougou, les commerçants rouvrent la peur au ventre après l'attentat

AFP

Bénin: les commerçants ont ordre de "déguerpir" des espaces publics

Bénin: les commerçants ont ordre de "déguerpir" des espaces publics