mis à jour le

Viol à Sédhiou : 10 ans de prison ferme contre le directeur d'école Marabout Coly, ses collègues dénoncent une mascarade

Le tribunal régional de Kolda qui a statué hier mercredi 12 sur le cas de viol attribué à l'enseignant Marabout Coly de Moricounda a eu la main jugée « très lourde » à son encontre. Dix ans d'emprisonnement ferme et une amende de deux millions CFA, c'est la peine prononcée à la surprise générale de ses proches. Ses collègues enseignants crient à une mise en scène compromettante doublée une mascarade de justice rendue à l'audience de Kolda.

Après plusieurs renvois, le tribunal régional de Kolda a finalement délibéré ce mercredi 12 juin sur l'affaire de Marabout Coly du nom de ce directeur par intérim de l'école 6 de Sédhiou accusé de viol sur une élève de six ans. Il est condamné à dix ans d'emprisonnement ferme assorti d'une amende de deux millions de francs CFA. Ses collègues présents à l'audience et ayant témoigné à sa décharge ont nié les faits qui lui sont reprochés.

Face à la presse hier soir, Alioune Badara Cissé maître d'arabe dans cet école estime que «les faits sont tels que personne ne peut prouver qu'il y'a eu viol à l'école car les périodes indiquées ont coïncidé avec une inspection des collègues et le directeur était tellement sollicité qu'il n'avait pas le temps de se livrer à quoi que ce soit autre que les dossiers des collègues. Le lundi je n'étais pas sur place mais le mardi à neuf heures notre directeur Marabout Coly a quitté sa classe pour aller encadrer un collègue en compagnie de Mme Sané. Et à onze heures c'est moi-même qui ai libéré ses élèves car eux s'occuper de la restitution de la séance et des NP10».

Et de poursuivre «le mercredi, à l'arrivée des inspecteurs, il est sorti pour s'occuper des conditions d'organisation de cette mission des corps de contrôle. Vraiment pour dire que cette affaire n'est que du cinéma, une mise en scène pour nuire à Marabout Coly. Pire, à la barre les juges nous ont méprisé et ne nous écoutaient même pas». Se prononçant sur le verdict donné à Kolda, Alioune Badara Cissé jure, la main sur le coran que « tout a été dit sauf la justice». Souscrivant au propos de son collègue, Mme Faye Marie Djité déclare que «personne ne peut attester ce cas de viol à l'école et mieux, le témoin des plaignants a annoncé une date qui n'est pas conforme à la période incriminée autrement dit, ce pourrait que le viol supposé soit fait bien avant. Nous témoins de Marabout Coly n'avions pas aucun respect de la part des juges qui se livrent à des plaisanteries pendant que nous parlions».

Le frère du malheureux directeur incarcéré N'déné Coly dit certes croire à la justice de son pays mais refuse d'accepter ce verdict.
Sud Quotidien

viol

AFP

Viol collectif au Maroc: Khadija maintient ses accusations malgré les pressions

Viol collectif au Maroc: Khadija maintient ses accusations malgré les pressions

AFP

Soudan du Sud: 10 soldats condamnés pour le viol d'humanitaires et le meurtre d'un journaliste

Soudan du Sud: 10 soldats condamnés pour le viol d'humanitaires et le meurtre d'un journaliste

AFP

Début de l'instruction dans l'affaire du viol collectif au Maroc

Début de l'instruction dans l'affaire du viol collectif au Maroc

prison

AFP

Benin: mandat international contre l'opposant Ajavon, condamné

Benin: mandat international contre l'opposant Ajavon, condamné

AFP

L'opposante rwandaise Victoire Ingabire libérée de prison

L'opposante rwandaise Victoire Ingabire libérée de prison

AFP

Burundi: un militant des droits de l'homme condamné

Burundi: un militant des droits de l'homme condamné

ferme

AFP

Insécurité en RDC: le parc des Virunga fermé aux touristes jusqu'

Insécurité en RDC: le parc des Virunga fermé aux touristes jusqu'

AFP

Zimbabwe: une ferme de Grace Mugabe occupée par des chercheurs d'or

Zimbabwe: une ferme de Grace Mugabe occupée par des chercheurs d'or

AFP

Faux médicaments au Bénin: prison ferme pour sept distributeurs

Faux médicaments au Bénin: prison ferme pour sept distributeurs