SlateAfrique

mis à jour le

Un jeune commerçant algérien s’immole par le feu

Un marchand de fruits et légumes de 32 ans s’est immolé par le feu dimanche 19 juin 2011 au matin à Béchar, dans le sud-ouest de l’Algérie, rapporte El Watan.

Yachir Boumédiène était installé comme d’habitude près du marché de Bouhlel, dans le centre-ville. La police, en mission de délocalisation des marchands informels, le somme de déplacer sa marchandise. Selon les amis du défunt, les autorités ont voulu mettre fin à tout commerce dans le quartier après des plaintes des voisins pour nuisances.

Au lieu d’obtempérer, le jeune homme s’absente quelques minutes et revient avec un bidon d’essence. Il s’en asperge et s’immole par le feu devant la foule. Yachir Boumédiène s’agrippe à un policier qui tente de lui retirer le briquet. Brûlé au troisième degré sur la totalité du corps, la victime succombe à ses blessures pendant son transfert à l’hôpital d’Oran, à 700 kilomètres de Béchar.

Choqués par la nouvelle, des centaines de personnes ont manifesté le soir-même devant le siège de la région. Une cinquante d'immolations auraient eu lieu en Algérie depuis janvier.

Le marché informel représente 50% de l’économie algérienne. Tunisie Focus titre déjà par «Un Bouazizi en Algérie», les faits rappelant l’immolation en décembre 2010 de ce vendeur ambulant, facteur déclencheur de la révolution sociale en Tunisie et du départ du président Ben Ali.

Lu sur El Watan