mis à jour le

Canada : Cinq Algéro-canadiens nominés au prix des ambassadeurs de la ligue arabe

Sur les 35 nominés à la première édition du Prix des ambassadeurs de la Ligue arabe au Canada, cinq sont d'origine algérienne.   Ils viennent du monde des arts comme la chanteuse et compositrice Lynda Thalie qui a lancé, il y a quelques jours,  Nomadia, le 4ème album de sa carrière entamée il y a une douzaine d'année au Québec.  La chanson-phare de l'album, Dance your pain away (La tête haute), se classe 9ème au Super-décompte de la radio RougeFM (Montréal). L'album, quant à lui, il se hisse à la 4ème place des meilleures ventes francophones chez le distributeur Archambault. Dans le domaine scientifique le comité de sélection du Prix des ambassadeurs arabes, a sélectionné, entre autres, le professeur Azeddine Boukerche, titulaire de la chaire de recherche du Canada sur les systèmes informatiques et les réseaux mobiles à l'Université d'Ottawa. Il est aussi directeur du réseau DIVA de la même université qui s'intéresse aux réseaux intelligents et leurs applications sur les véhicules. Dans la catégorie Expertise, on trouve parmi les nominés, le professeur en management de l'école des Hautes études commerciales (HEC) de  Montréal, Taïeb Hafsi aux CV et parcours exemplaires - il est, entre autres, titulaire de la chaire de management stratégique international Walter-J.-Somer de cette école.  Il est aussi connu pour être l'un des membres fondateurs de la Fondation Club avenir qui récompense depuis une dizaine d'années l'excellence dans la communauté des Algériens du Canada. Le pianiste oranais, Mehdi-Billal Ghazi, a été retenu dans la catégorie Jeunesse. Repéré en 2005 par le pianiste montréalais Alain Lefèvre lors d'une classe de maître, il remportera plus tard une bourse pour étudier au Centre d'arts Orford. S'en est suivi plusieurs succès académiques dans le monde de la musique classique (La Grande Finale du Festival de musique classique du Bas-Richelieu en 2008, entre autres). Il a entamé une carrière professionnelle en 2011. Mehdi-Billal Ghazi vit actuellement à Toronto (Ontario). La judokate d'origine algérienne, Sarah-Myriam Mazouz a été sélectionnée dans la même catégorie - Jeunesse. Elle a  été deux fois championnes québécoise, puis canadienne. Elle a remporté une médaille de bronze à la Coupe du monde de Judo à San Salvador en mai 2012. En mars 2013, elle a été classée 5ème au Continental Open de Monevideo (Uruguay). Le trophée « Arabesque » Le comité de sélection avait lancé il y a quelques mois, un appel à candidatures. Il devait choisir cinq nominés pour chacune des sept catégories (Politique, Affaires, Arts, Sciences, Expertises diverses, Activités caritatives et Jeunesse). Le lauréat ou la lauréate de chaque catégorie recevra une sculpture en bronze baptisée « Arabesque ». Pour Smail Benamara, l'ambassadeur d'Algérie au Canada, qui est actuellement le doyen des ambassadeurs des pays de la Ligue arabe : « Le Canada accueille beaucoup de citoyens de nos pays et nous sommes fiers de mettre en valeur leur réussite et leurs réalisations dans leur pays d'accueil ». Il est clair que l'objectif de cette initiative est de mettre en valeur l'apport des  canadiens originaires des pays du Monde arabe dans divers domaines  professionnels. Ceci pourrait participer à battre en brèche les stéréotypes négatifs  véhiculés par les médias et dont l'actualité récente regorge - les présumés complots d'attentats dans un train canadien, le débat enflammé sur le port du turban sikh au football dans la province du Québec et qui déborde, en l'absence de tout lien direct, sur des attaques contre les musulmans québécois.... Le jury présidé par Gilles Patry, président de la Fondation  canadienne pour l'innovation dévoilera les lauréats le lundi 17 juin lors d'un dîner-gala à la salle du Musée canadien des civilisations (Ottawa-Gatineau). La cérémonie est ouverte au public.  Un riche programme musical est prévu lors de cette soirée. Les organisateurs ont prévu un programme très éclectique qui va de la chanson marocaine et le Jazz avec la chanteuse Leila Gouchi à la musique andalouse avec l'Orchestre des Amis de la Musique Andalouse de Montréal (AMAM) sous la direction de Salim Bouzidi, en passant par  le folklore libanais et palestinien ou la musique classique occidentale avec la mezzo-soprano d'origine libanaise Julie Nasrallah ou le pianiste Mehdi-Billal Ghazi.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Canada

AFP

Amicaux: le Canada face

Amicaux: le Canada face

AFP

Arrestation au Canada d'un Somalien pour une prise d'otage en 2008

Arrestation au Canada d'un Somalien pour une prise d'otage en 2008

AFP

Egypte: les ambassades du Canada et de Royaume-Uni fermées au public

Egypte: les ambassades du Canada et de Royaume-Uni fermées au public

prix

AFP

Le prix Nobel Wole Soyinka répond aux attaques sur les réseaux sociaux

Le prix Nobel Wole Soyinka répond aux attaques sur les réseaux sociaux

AFP

Soudan: une manifestation contre la hausse des prix dispersée

Soudan: une manifestation contre la hausse des prix dispersée

AFP

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»

arabe

Géopolitique

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

AFP

Yémen: 22 civils tués dans des raids de la coalition arabe près de Sanaa

Yémen: 22 civils tués dans des raids de la coalition arabe près de Sanaa

AFP

Zimbabwe: Mugabe compare les manifestations au printemps arabe

Zimbabwe: Mugabe compare les manifestations au printemps arabe