mis à jour le

321 cas de suicide en 2012 en Algérie

Le phénomène du suicide prend de l'ampleur en Algérie. Quelque 321 cas ont été enregistrés durant l'année 2012, alors que 787 personnes ont tenté de mettre fin à leurs jours. C'est ce qu'a annoncé, hier, M. Mizab, docteur en psychologie clinique, lors d'une journée d'étude sur la prévention du suicide organisée au siège de l'APW par l'association scientifique AmbiScience de la wilaya de Tizi Ouzou. Le même intervenant a fait également état de trois tentatives de suicide/jour pour 100 000 habitants à travers le territoire national.  «Le suicide est une forme de violence qui touche toutes les franges de la société. C'est un sujet sérieux qu'il faudra étudier et prendre en considération, dans l'immédiat, avant que la situation n'empire», alerte pour sa part le sociologue Ahmed Dahmani, déplorant le manque de statistiques fiables sur ce phénomène. Selon lui, l'immigration clandestine (harga), la consommation de drogues et la violence dans les stades sont aussi des formes de suicide qui tendent à prendre des proportions alarmantes ces dernières années. Il incombe cette situation à «l'échec des modèles de modernisation de la société». Pour le représentant de l'association AmbiScience, le suicide et les tentatives de suicide sont un important problème de santé publique. La hausse du taux de suicide inquiète, car elle traduit la souffrance et la détresse psychologique d'un grand nombre de personnes et un malaise dans la société. Cela requiert l'implication et la collaboration de tous les acteurs de la société pour en freiner la hausse. Les recherches actuelles indiquent que «le suicide et les comportements suicidaires découlent de l'interaction de divers facteurs relevant de la personne et ses caractéristiques individuelles, de son entourage immédiat ainsi que de son environnement local et global», a-t-il indiqué. Abordant le suicide dans les établissements scolaires, le secrétaire général de la direction locale de l'éducation a mis l'accent sur le volet prévention. Suite au suicide de trois enfants dans la wilaya de Tizi Ouzou, en mars 2012, il a été procédé à la mise en place de 40 cellules psychologiques dans les écoles de la région, a-t-il annoncé.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

suicide

AFP

Libye: quatre morts et 15 blessés dans un attentat suicide

Libye: quatre morts et 15 blessés dans un attentat suicide

AFP

Algérie: deux policiers tués dans un attentat suicide

Algérie: deux policiers tués dans un attentat suicide

AFP

Cameroun: huit civils tués dans un attentat suicide dans le nord

Cameroun: huit civils tués dans un attentat suicide dans le nord

2012

AFP

Maroc: hommage émouvant

Maroc: hommage émouvant

AFP

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

AFP

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Algérie

AFP

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

AFP

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

AFP

Un écrivain humilié

Un écrivain humilié