mis à jour le

"La bande de Tasséré Ouédraogo" aux arrêts

Le commissariat de police de l'arrondissement de Sig-Noghin a mis fin aux agissements de Tasséré Ouédraogo, qui consistaient à contrefaire du riz thaïlandais, du ciment burkinabè et togolais. Il a été présenté à la presse, le mercredi 12 juin 2013. Tasséré Ouédraogo et ses employés, Daouda Ouédraogo, Yemnoaga Kaboré et Issaka Ouédraogo se livreraient, depuis plus de trois ans, au commerce de riz et de ciment contrefaits, a annoncé à la presse, le commissaire de police de Sig-Noghin, Emmanuel W. Zongo. Ils (...) - Société & culture

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre