mis à jour le

L’ex-porte parole de Gbagbo dit craindre d’être torturé s’il est extradé en Côte d’Ivoire (AFP)

ACCRA - L’ancien ministre ivoirien du Budget Justin Koné Katinan, acteur-clé de l’ère Gbagbo, a déclaré mercredi qu’il craignait d’être torturé s’il était extradé du Ghana vers la Côte d’Ivoire. Arrêté au Ghana en août, M. Koné Katinan est recherché par la Côte d’Ivoire pour crimes économiques durant la sanglante crise post-électorale (environ 3.000 morts) ayant suivi le refus de l’ex-président Laurent Gbagbo de céder le pouvoir à son rival Alassane Ouattara, après sa défaite à la présiden [...]

Abidjan.net

Ses derniers articles: Elaboration et exécution de budget : Le Minagri veut des agents irréprochables (Le Democrate)  Commercialisation de Fruits : L’apport de la mangue dans l’économie ivoirienne (Le Democrate)  Cinéma / Ce que le gouvernement attend des acteurs (Le Democrate) 

parole

AFP

En Algérie, "l'escabeau de la démocratie" une tribune pour libérer la parole

En Algérie, "l'escabeau de la démocratie" une tribune pour libérer la parole

AFP

Afrique du Sud: un documentaire donne la parole aux co-accusés de Mandela

Afrique du Sud: un documentaire donne la parole aux co-accusés de Mandela

AFP

Au Maroc, une mini-série web libère la parole des femmes

Au Maroc, une mini-série web libère la parole des femmes

Gbagbo

AFP

Liberté conditionnelle en Belgique pour l'ex-président ivoirien Gbagbo

Liberté conditionnelle en Belgique pour l'ex-président ivoirien Gbagbo

AFP

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo libéré sous conditions par la CPI

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo libéré sous conditions par la CPI

AFP

Audience

Audience

torture

AFP

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours

AFP

Zimbabwe: le régime juge "sévères" les accusations de torture contre les forces de l'ordre

Zimbabwe: le régime juge "sévères" les accusations de torture contre les forces de l'ordre

AFP

Zimbabwe: l'Etat condamné

Zimbabwe: l'Etat condamné