SlateAfrique

mis à jour le

Les entrepreneurs marocains investissent l'Italie

Les raisons des mouvements migratoires entre le Maroc et l'Italie ont profondément muté. Jusqu'à il y a quelques années, on observait des demandes de visas motivées pour l'essentiel par le regroupement familial ou encore des déplacements de mineurs non-accompagnés.

Aujourd’hui, si les Marocains s’installent en Italie, c’est de plus en plus pour y faire du commerce. D'après le site Au Fait Maroc, en 2010 on comptait 229.000 entrepreneurs marocains installés sur la péninsule italienne. Ceux-ci ont progressivement investi les secteurs du bâtiment (37,4%), du commerce (34,8%), des réparations (9,9%) et de la manufacture de textile et de cuir.

Aujourd’hui, les entreprises marocaines représentent 8,5% des entreprises basées en Italie. Elles s’établissent pour l'essentiel dans le Nord de la Lombardie (87%), une région d’Italie septentrionale située au sud de la Suisse et dont la ville de Milan, qui regroupe la majorité des entreprises (23%), est la capitale.  

En 2009, 37.308 demandes de visas d’entrepreneurs marocains étaient comptabilisées. Au cours de cette même année, les transferts d’argents entre le Maroc et l’Italie s’élevaient à 279.077 millions d’euros, et les demandes de régularisation présentées par des Marocains représentaient 12,3% des démarches.

Dans le cadre du plan «Migration et retour, les ressources pour le développement», l’Italie avait signé des accords de coopération et d’immigration avec le Maroc. Début 2011, près de 4.500 postes en Italie ont été proposéq par l’Etat italien, toujours dans le cadre de cette collaboration entre les deux pays.

Dans un article sur l'immigration marocaine en Italie, le journal Le Matin indique que selon les dernières statistiques de l'Institut national de statistiques italient, les Marocains, qui se déplacent et s’installent depuis 25 ans en Italie, représentaient 10,45% de la population étrangère, soit près de 550.000 recensés en situation régulière. Progressivement, ils sont devenus la troisième communauté étrangère présente sur la Botte, après les Roumains (887.763) et Albanais (466.684).

On compte trois millions de Marocains vivant à l’étranger, dont 80% réside sur le territoire européen.

Lu sur Au Fait Maroc, Le Matin