mis à jour le

PDS - Youssou Diallo, après sa démission hier : «Oumar Sarr est en train de tisser sa toile pour s’imposer à la tête du parti»

Encore un dirigeant de moins au Parti démocratique sénégalais (Pds). Youssou Diallo, responsable dudit parti à Saint-Louis, a démissionné hier suite à la nomination Ahmet Fall Braya comme coordonnateur départemental par Oumar Sarr. Une décision qui n'a pas reçu l'avis préalable du Comité directeur et qui n'est pas du goût de M. Diallo.

Le cercle des responsables démissionnaires du Parti démocratique sénégalais (Pds) s'est élargi hier. Après la vague de défections postélectorales (Pape Diop, Thierno Lô, Abdou Fall...), c'était au tour, hier, de Youssou Diallo de déposer sa lettre de démission sur la table du coordonnateur du parti libéral, Oumar Sarr, dont les «agissements» l'ont poussé à claquer la porte. Responsable départemental à Saint-Louis, M. Diallo a vu ses ambitions hypothéquées par Oumar Sarr dimanche, au cours d'un meeting organisé par Ahmet Fall Braya. Le maire de Dagana a pris la décision de nommer l'ex-président de l'Unacois (Braya) coordonnateur départemental du parti, «sans avis préalable» du Comité directeur. «Le motif immédiat de ma démission est l'acte pris hier (avant-hier) de désigner Ahmet Fall Braya comme coordonnateur départemental de Saint-Louis à l'issue d'un meeting qui n'a regroupé que la section communale de Saint-Louis. Aucun grand responsable n'était présent», dénonce Youssou Diallo.

Ce qui irrite surtout M. Diallo dans cette affaire, c'est que «Oumar Sarr n'est que délégataire de pouvoir. Donc, il n'a pas les prérogatives de subdéléguer des pouvoirs à quelqu'un d'autre sans l'avis du Comité directeur». Selon Youssou Diallo, le coordonnateur du Pds est dans une «vaste opération de balisage» du terrain en plaçant ses «pions» en vue de la succession de Wade à la tête du Pds. «Il est en train de tisser sa toile pour s'imposer à la tête du parti», argue-t-il.

«Mon amitié avec Ndéné est vieille de 30 ans»

A ceux qui le soupçonnent d'être de mèche avec Souleymane Ndéné Ndiaye qui émet des critiques détonantes depuis Londres, Youssou Diallo rappelle : «Sou­leymane Ndéné Ndiaye est un ami avec qui j'ai partagé beaucoup de choses. Notre amitié est vieille de trente ans.»

Cependant, il rejoint la position de son ami qui, à ses yeux, a raison sur toute la ligne. «Le Pds doit faire une autocritique publique. Les images collées aux personnes qui dirigent le parti ne sont pas bonnes. Les Sénégalais les traitent de voleurs et on ne peut pas rebondir avec ce boulet. Ils devraient démissionner jus­qu'au jour où ils seront lavés par la justice. En plus, il n'y a pas de démocratie interne. Il faut un nouveau personnel dirigeant au Pds. Le corps est tellement gangréné qu'il faut l'amputer», prodigue Youssou Diallo, qui envisage de réaliser ses ambitions politiques sous la bannière de son mouvement citoyen «Sopi Ndar» qu'il compte rebaptiser.

Le quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

PDS

Abdoulaye Wade

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Gorgui

Les vraies raisons de son retour

Les vraies raisons de son retour

group promo consulting

Le Pds exige la libération sans condition de "tous les otages politiques"

Le Pds exige la libération sans condition de "tous les otages politiques"

démission

AFP

Afrique du Sud: les appels

Afrique du Sud: les appels

AFP

Réforme constitutionnelle au Bénin: démission du ministre de la Défense

Réforme constitutionnelle au Bénin: démission du ministre de la Défense

AFP

Afrique du Sud: démission de Gerrie Nel, procureur du procès Pistorius

Afrique du Sud: démission de Gerrie Nel, procureur du procès Pistorius

train

AFP

Afrique du Sud: une peinture montre Zuma en train de violer Mandela

Afrique du Sud: une peinture montre Zuma en train de violer Mandela

AFP

Cameroun: trois personnes tuées percutées par un train

Cameroun: trois personnes tuées percutées par un train

AFP

Un train au chevet des malades isolés d'Afrique du Sud

Un train au chevet des malades isolés d'Afrique du Sud