mis à jour le

Enfants jouant au taxi moto, by meteoragirl6 via Flickr CC.
Enfants jouant au taxi moto, by meteoragirl6 via Flickr CC.

Cessez d'appeler vos enfants «Jésumadi», c'est ridicule!

Les Africains aussi se mettent à la mode des prénoms tirés par les cheveux. Le résultat est renversant.

Il y a quelques semaines, au début du mois de mai, le site Salon publiait une liste de prénoms interdits en Nouvelle Zélande. Le motif? Trop originaux, trop connotés, voire trop dangereux pour l’avenir des enfants ainsi nommés.

On apprenait donc que, désormais, il serait impossible de baptiser son rejeton Anal ou 4Real (Pour2Vrai, en français), encore moins «*» ou Mafia No Fear...

La décision des Néo-Zélandais d’interdire cette fâcheuse tendance à donner des prénoms saugrenus aux enfants avait fait dire à Slate.fr que les Français n’étaient pas en reste, avec par exemple, l’épisode de la fameuse affaire Mégane Renault.

Seulement voilà. Il n’y a pas que les Néo-Zélandais, il n’y a pas que les Français non plus. Les Africains, eux aussi, se mettent à la mode des prénoms «imprononçables et tirés par les cheveux», comme le souligne un savoureux billet publié ce 12 juin sur le site Stars du Congo.

Originalité et excentricités

Le site explique qu’au Congo-Brazzaville, les prénoms classiques, ceux du calendrier grégorien par exemple, n’ont plus la cote, depuis au moins 25 ans. Les parents préférant en inventer de nouveaux.

Tenez donc, un bébé sera prénommé «Francélique», parce que son père c’est François et sa mère Angélique, précise Stars du Congo. Un autre s’appellera tranquillement «Julvary» (on dirait le nom d’une planète inconnue!).

Mais ce n’est pas tout. Les Congolais savent faire montre d’ingéniosité et d’excentricités (on connaît les extravagances des sapeurs). Depuis peu, souligne Stars du Congo, ont apparu des prénoms à forte connotation religieuse. Allez, accrochez-vous, car vous risquez d’avoir droit à un «Mervedi» (pour Merveille de Dieu), «Plamedi» (pour Plat Merveilleux de Dieu), les plus simples dans le genre étant «Dieumerci».

Et comme au Congo-Brazza, il semblerait que les autorités ne soient pas prêtes à faire comme en Nouvelle Zélande, en interdisant ces prénoms un peu tirés par les cheveux, le site propose, pour les parents en quête d’originalité, de revenir à des prénoms typiquement africains.

Retour à l'authenticité

Saviez-vous par exemple que Nefertari voulait dire «La Belle est arrivée» dans l’Egypte antique? (bon, ça fait un peu pompeux). Mais ça n’aura jamais la grandiloquence d’une Miezi («Lumière des étoiles», en langue kikongo), d’un Bakari («Il aura du succès», en swahili) ou d’un Kaefra («Dieu se manifeste») ou d’une Akossiba, si votre petite fille naît un dimanche, et que vous connaissez un peu la langue fon parlée au Bénin.

D’ici là, nous vous disons Tikala malamu. Ce n’est pas vraiment un prénom (mais ça pourrait, au point où vont les choses). Ça veut dire, «restez bien», en lingala, la langue la plus parlée sur les deux rives du fleuve Congo. A bientôt, quoi!

Lu sur Stars du Congo

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

lingala

hommage

Ce que nous devons à Rochereau

Ce que nous devons à Rochereau

CINEMA

Vie et survie d'une enfant soldat

Vie et survie d'une enfant soldat

vocation

Un prêtre congolais à Montréal

Un prêtre congolais à Montréal

Congo

AFP

RD Congo et Centrafrique au menu d'un sommet des Grands Lacs

RD Congo et Centrafrique au menu d'un sommet des Grands Lacs

AFP

Congo Fashion Week: au royaume de la Sape, la mode fait avec les moyens du bord

Congo Fashion Week: au royaume de la Sape, la mode fait avec les moyens du bord

AFP

CHAN-2018: les finalistes 2016, RD Congo et Mali, éliminés

CHAN-2018: les finalistes 2016, RD Congo et Mali, éliminés

sapeurs

group promo consulting

Conseil gouvernemental extraordinaire sur les inondations ce matin: 40 milliards, 641 sapeurs pompiers, 400 motopompes mobilisés

Conseil gouvernemental extraordinaire sur les inondations ce matin: 40 milliards, 641 sapeurs pompiers, 400 motopompes mobilisés

Nabil

1ère édition des journées « Ecole de Protection civile » : 725 jeunes volontaires à l'école des Sapeurs pompiers.

1ère édition des journées « Ecole de Protection civile » : 725 jeunes volontaires à l'école des Sapeurs pompiers.

group promo consulting

Guédiawaye : les sapeurs au secours d'un homme coincé dans un puits de 20 m

Guédiawaye : les sapeurs au secours d'un homme coincé dans un puits de 20 m