mis à jour le

Nacer Ibn Abdeljalil réalise son rêve

A l’âge de 16ans, Nacer Ibn Abdeljalil participe à son premier semi-marathon. Depuis, il enchaîne marathons et triathlons. Ces disciplines n'ont aucun secret pour lui.  Il compte à son actif : marathon de Londres, de Paris, marathon des Sables, et d'autres encore. De là, l'aventurier marocain commence un entraînement intensif et se lance le défi de gravir les sept sommets les plus hauts du monde, dont l'Everest. Ce mois dernier, il a gravi le mont Everest qui culmine à 8.484 mètres dans l'Himalaya. La Nouvelle Tribune l'a rencontré. Entretien.

  La Nouvelle Tribune: Quel est votre sentiment après avoir réalisé cet exploit ?

 

  Nacer ibn Abdeljalil : Je suis très heureux d’avoir réalisé mon rêve après tant d’années de travail et très honoré d’avoir reçu les félicitations de S.M le Roi Mohammed VI  et de milliers de Marocains. Cette réussite est la réussite de tous les Marocains. Je suis content d’avoir pu partager cette expérience avec eux.

   Qu'est-ce qui vous a motivé au début pour le faire ?

Le défi sportif mais aussi la possibilité d’inscrire le Maroc sur la liste des nations ayant gravi le plus haut sommet du monde.  Aussi, je voulais partager cette réussite avec mes compatriotes  afin d'inspirer d’autres Marocains à réaliser leurs rêves et réaliser d’autres défis qui feront honneur au Maroc.

   Quelles sont vos impressions une fois au sommet?

Le bonheur du devoir accompli  et d'être encore vivant et en bonne santé après deux mois d’ascension difficile.  Je culpabilisais presque d’être aussi chanceux ; d'ailleurs, je remercie le bon Dieu.

  Si vous devez donner un conseil aux alpinistes amateurs qui nous lisent ?

 Faites le maximum pour réaliser vos rêves mais faites attention. Il ne vaut pas la peine de mourir pour une montagne, même la plus haute montagne, elle sera toujours là.  Parfois il vaut mieux faire demi-tour et retenter sa chance une autre fois si les risques encourus sont trop grands.

     Maintenant que vous êtes entré dans l'histoire,  quels sont vos prochains défis et objectifs ?

 J’ai quelques idées en tête, mais je vais prendre d’abord le temps de me reposer avant de penser à la suite.

 Entretien réalisé par Fatimazahraa Rabbaj 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables”