mis à jour le

Pourparlers inter-maliens : Les représentants des FPR et du MAA reçus par le Médiateur

Dans le cadre des négociations en cours à Ouagadougou, en vue de la tenue de l'élection présidentielle du 28 juillet 2013 sur toute l'étendue du territoire du Mali, le médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne a reçu ce samedi, 8 juin 2013 à Kossyam les représentants de deux autres mouvements du Nord-Mali que sont les Forces patriotiques de résistance (FPR) et le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA).

C'est aux environs de 17 h que le premier mouvement, les Forces patriotiques de résistance (FPR), a été accueilli à la Présidence du Faso. Les FPR ont été suivies chez le médiateur par les représentants du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), venus directement de la Mauritanie.

Après leur audience avec le Médiateur, les représentants de l'un et l'autre mouvement du Nord se sont présentés à la presse.

« Le médiateur a décidé désormais d'avoir des négociations inclusives. Toutes les communautés sans exception dans le but d'obtenir la paix et la tranquillité des populations du Mali, seront appelées à participer à travers leurs représentants aux négociations en cours » à indiqué Me Harouna Touré, porte-parole des FPR.

« L'objet de notre présence au Burkina en tant que délégation de MAA consiste d'abord à répondre à l'invitation de Son Excellence Monsieur Blaise Compaoré, Médiateur de la CEDEAO ; ensuite à voir avec nos frères du Mali les opportunités concernant les élections, négocier par rapport à la participation ou non aux élections », a relevé pour sa part Me Bady Mohamed, coordonnateur du Mouvement arabe de l'Azawad.

Présents mais pas encore pour participer

Les représentants des FPR et du MAA à Ouaga sont-ils prêts à prendre part aux négociations ?

Les réponses à cette question ne sont pas claires. « Pour nous, ce n'est pas encore des négociations. Il s'agit d'une prise de contact avec le médiateur de la CEDEAO qui est de très bonne volonté, nous semble t-il, nous en sommes d'ailleurs sûr après sa rencontre », explique le secrétaire général du MAA, Ahmed Ould Sidi Ahmed. Pour le porte-parole des FPR, Me Touré, la question de leur participation aux négociations n'a pas été posée pendant leur entrevue avec le médiateur. Et que ne connaissant pas l'agenda des négociations, ils préféraient réserver leur réponse.

Les FPR, des mouvements armés

En revanche, sur la question de la légitimité de leur présence à Ouaga alors qu'elles n'avaient pas fait partie des précédents pourparlers, Me Harouna Touré a été très clair : « Nous avons eu l'occasion au cours de cette crise, de former de milliers de jeunes dans les métiers des armes pour le seul but d'assurer la sécurité et la protection des personnes et de biens dans le nord du Mali. Comme le savez, il y a une situation qui a fait que les populations ont été à un certain moment abandonnées et qu'elles ne pouvaient avoir leur salut qu'en s'organisant elles-mêmes à travers ses propres enfants. (...)

Maintenant il s'agit d'aborder la question de l'armement, de toutes les personnes physiques détenant des armes de guerre susceptibles de troubler la paix et la quiétude des populations. C'est à ce stade, certainement, que le médiateur a estimé judicieux de faire appel à nous, puisqu'il le sait, nous sommes des mouvements armés ».

Appel à l'entente pour la tenue de l'élection

Pour sa part, le président de la communauté arabe, Alla Ould Ahmed, a appelé les Maliens des différentes communautés du Nord-Mali à faire l'entente pour permettre la tenue des élections du 28 juillet prochain.

« J'invite toutes les communauté maliennes à être ensemble. Je leur demande de faire tous leurs efforts pour que les élections se tiennent à la date indiquée. Au médiateur, je demande d'user de toutes ses capacités pour rassembler les Maliens en vue de l'atteinte de cet objectif ».

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

pourparlers

AFP

Burundi: pourparlers entre gouvernement et opposition en Ouganda

Burundi: pourparlers entre gouvernement et opposition en Ouganda

AFP

Yémen: pourparlers de paix en Suisse le 15 décembre

Yémen: pourparlers de paix en Suisse le 15 décembre

AFP

Libye: "quelques semaines" pour conclure les pourparlers de paix

Libye: "quelques semaines" pour conclure les pourparlers de paix

FPR

Alertes

Est-il le Mohamed Bouazizi du Rwanda?

Est-il le Mohamed Bouazizi du Rwanda?

AFP

Législatives au Rwanda: une Chambre dominée par les femmes et le FPR

Législatives au Rwanda: une Chambre dominée par les femmes et le FPR

Vote

Législatives sans suspense au Rwanda

Législatives sans suspense au Rwanda

médiateur

AFP

Le Burundi demande

Le Burundi demande

AFP

Burundi: l'opposition invitée par le médiateur ougandais

Burundi: l'opposition invitée par le médiateur ougandais

AFP

Burundi: l'envoyé spécial de l'ONU quitte son rôle de médiateur

Burundi: l'envoyé spécial de l'ONU quitte son rôle de médiateur