mis à jour le

Promotion de la fonction achats : Une conférence publique pour en démontrer l'importance

A l'initiative de l'association « Acheteurs du Faso », la salle de conférence de la Chambre de commerce et de l'industrie de Ouagadougou a servi le 8 juin 2013, de cadre d'animation d'une conférence publique sous le thème « Comment faire de la fonction Achats, une source d'économie pour les entreprises et la commande publique, un moteur de croissance ? ».

Cette conférence qui entre dans le cadre des activités de l'association « Acheteurs du Faso », a été animée par le président de l'Association des acheteurs et dirigeants achats et logistique de Côte-d'Ivoire (ADALCI), Ousmane Touré-Deruoth, expert consultant en achats, logistique et marchés publics.

Pour M. Touré-Deruoth, la conférence du jour constitue « un cadre de témoignage et de partage, pour montrer le niveau stratégique qu'a la fonction achats au sein d'une entreprise pour qu'elle puisse réaliser des économies à partir de la fonction achat, mais aussi pour montrer comment nos Etats peuvent faire pour que la commande publique puisse contribuer à la croissance et à la récession du chômage dans nos pays ».

Circonscrivant le champ de son analyse aux Etats de l'espace UEMOA, le conférencier a démontré que l'acheteur peut permettre à une entreprise d'acquérir des biens et services de la meilleure qualité et au meilleur prix, que ne l'aurait une entreprise qui n'a pas d'acheteur professionnel en son sein. Ce qui donne à l'entreprise d'économiser.

Toutefois relève le conférencier, la plupart des personnes commises aux fonctions d'achats au sein de nos entreprises, n'ont pas la qualité d'acheteur professionnel. Il leur revient, note M. Touré-Deruoth, de se former pour être elles-mêmes à l'aise afin de rendre des services de qualité à leur entreprise.

L'autre constat, c'est que même en cas de réalisation d'économie grâce aux efforts de l'acheteur, nos entreprises ne motivent pas ce dernier en lui concédant par exemple un pourcentage.

Relativement à la commande publique, M. Touré-Deruoth dira que nos Etats gagneraient mieux dans le cadre de la réduction du taux de chômage, à faire en sorte que les Petites et moyennes entreprises ou industries (PME/PMI) bénéficient davantage des marchés publics. Pour lui en effet, ces petites entreprises créent plus d'emplois et emploient plus, d'ailleurs avec souplesse, au niveau national que les grosses entreprises- internationales - auxquelles il est le plus souvent fait confiance.

De l'association « Acheteurs du Faso »

« Acheteur du Faso » est une association professionnelle. Elle réunit les professionnels et travailleurs évoluant dans les services de l'approvisionnement au sein des organisations publiques et privées dans notre pays. Elle dispose d'un Conseil d'administration et d'un Bureau exécutif national qui pilotes ses activités.

Pour le président de ce Bureau exécutif national, Issouf Zoungrana l'objectif de cette conférence publique « est de montrer l'importance du métier d'acheteur dans l'entreprise, et également montrer comment la commande publique peut contribuer à l'essor de développement de notre pays ».

M. Zoungrana dit tirer un réel motif de satisfaction à l'issue de la conférence, au regard notamment de l'intérêt que les participants ont manifesté à travers commentaires questions à n'en pas finir. Mieux, l'expert assurera du 13 au 15 juin 2013 à l'hôtel Azalaï, une formation au profit des chefs d'entreprises et autres acteurs du domaine des achats.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

conférence

AFP

Conférence d'entente nationale au Mali: fin de la première phase

Conférence d'entente nationale au Mali: fin de la première phase

AFP

Mali: les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation

Mali: les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation

AFP

Mali: ex-rebelles et opposants boycottent la conférence pour la réconciliation

Mali: ex-rebelles et opposants boycottent la conférence pour la réconciliation