mis à jour le

Turquie: Aucun signe d’apaisement à l’horizon

Points: 
Des manifestations ordonnées qui prennent de plus en plus d'ampleur
Rendez-vous aux municipales de 2014, répond Erdogan
L'Europe hausse le ton, mais le dossier d'adhésion à l'UE n'est pas remis en cause

Après un premier signe d’apaisement émis en fin de semaine dernière par Recep Tayip Erdogan, le Premier ministre turc a rehaussé le ton dimanche 9 juin contre les protestataires qu’il qualifie de «vandales». A quelque 7 mois des élections municipales, il a demandé à ses milliers de partisans venus à sa rencontre à Adana de «donner à ces gens une première leçon par la voix démocratique des urnes».

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources