mis à jour le

Députée Penda Dieng à LII CI REWMI : " Le débat sur le quinquennat ne serait pas posé si c'est l'Apr qui occupait la présidence de l'Assemblée nationale "

L'honarable députée Penda Dieng, militante de la Ld/Mpt, parti membre de la coalition Benno Siggil Sénégaal, membre du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar a analysé l'actualité nationale du pays. La rupture annoncée pour cette 12ieme législature, la loi Sada Ndiaye, l'affaire de l'usine Dangoté et le problème que vit l'éducation nationale entre autres questions, ont été abordés sans détours. Madame Penda Dieng était l'invitée de l'émission Lii Ci Rewmi de la radio Rewmi fm

L'honorable députée n'est pas de ceux qui pensent qu'il y a une rupture à l'Assemblée nationale. Elle en veut pour preuve les querelles entre parlementaires qui y existent toujours. Selon elle, " certains députés ne savent même pas pourquoi ils sont là". Le rapport entre certains parlementaires avec des ministres n'a pas évolué. Ces derniers restent inaccessibles pensant qu'à chaque fois qu'un parlementaire sollicite une audience, c'est pour de l'argent.

L'honorable députée se réjouit de la visite initiée par le groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar auquel elle appartient, à Pout, précisément à la cimenterie Dangoté. Cependant, elle aurait souhaité dit-elle, que les députés libéraux y soient associés.

" A Dangoté, nous avons écouté les populations et les responsables de l'usine. L'usine a empiété de 124 hectares dans le domaine du marabout (ndlr: la famille de Serigne Saliou Mbacké), et c'est ce qui est à l'origine du conflit qui a abouti à sa fermeture. l'Etat doit régler rapidement le problème et procéder à sa réouverture le plus rapidement possible car, les populations en ont besoin" a-t-elle dit.

Donnant son avis sur le débat sur la loi Sada Ndiaye qui a ramené le mandat du président de l'Assemblée nationale de 5 à 1 an renouvelable, la parlementaire est sans équivoque : " Nous, à la Ld/mpt, nous sommes pour le quinquennat. Ce n'est pas la personne de Moustapha Niasse qui intéresse, mais on ne peux pas être victime d'une chose, la combattre et ensuite revenir la- dessus pour l'appliquer " pense-t-elle. Elle pense que le débat ne serait pas posé si c'est l'Apr qui assurait la présidence. A ce propos, l'honorable député dit louer le courage de Idrissa Seck, président du parti Rewmi qui, selon elle, a le courage de ses idées.

Revenant sur la question orale du député Iba Der Thiam pour une réglementation du coup du loyer, Madame Penda Dieng pense qu'il sera difficile de voter une telle loi, parce que, tout simplement, il faut aussi prendre en compte les intérêts du propriétaire qui a investi de l'argent.

La députée n'est pas pour le retour de la peine de mort au Sénégal, consciente qu'elle est, que le Sénégal a ratifié une convention qu'elle se doit de respecter. Cependant, elle préconise une peine pouvant aller jusqu'à 99 ans de prison ferme contre les coupables de meurtre.

L'enseignante députée, membre de l'Uden a également donné son avis sur les problèmes que rencontre l'éducation au Sénégal. Elle a décrié le mode de recrutement des enseignants. Selon elle les 3/4 n'y sont pas par vocation, ils en font un passe temps. Pour éviter les problèmes, la députée pense que le gouvernement doit éviter de prendre des engagements qu'il ne respecte pas vis-a-vis des syndicats d'enseignants. A hiérarchie égale, avec d'autres corps de métier, dont les agents ont des indemnités de logement de 800 000 francs Cfa, les enseignants ont 60 000 francs Cfa, "c'est de l'injustice" pense-t-elle. La seule solution pour elle, reste des négociations franches avec les syndicats pour sauver les enfants. Seulement, Madame Penda Dieng pense qu'autant les enseignants ont le droit d'aller en grève, autant le gouvernement a le droit de ne pas payer les jours de grève.

Parlant de son parti, la Ld/Mpt, la militante pense fortement qu'Abdoulaye Bathily doit rester le secrétaire général de ce parti, le temps de lui trouver un dauphin. " Il fait un bon travail. Je suis pour une alternance générationnelle, mais pas pour ce congrès, c'est très brusque " dit-elle.

Elle est pour un compagnonnage avec le président Macky Sall au sein de la coalition Benno Bokk Yaakaar, au moins, jusqu'en 2017. " Macky Sall sait très bien qu'il n'a pas été élu par la coalition Macky 2012 " fulmine t-elle.

Abordant la sortie, dernièrement, de l'ancien ministre de la justice, Cheikh Tidiane Sy, disculpant son fils, en garde à vue dans l'affaire de la licence de téléphonie accordée à la Sudatel, la députée dira : " Cheikh Tidiane Sy n'a pas de retenu. Quand son fils gérait des milliards on ne l'entendait pas. Qu'il sache que ceux qui sont en prison ont aussi chacun un papa ".

REWMI.COM/MK

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

députée

AFP

Kenya: pas de carte d'électeur, pas de sexe, propose une députée

Kenya: pas de carte d'électeur, pas de sexe, propose une députée

Actualités

Une députée nahdhaouie se demande si les députés dissidents ont la conscience tranquille en percevant leurs salaires

Une députée nahdhaouie se demande si les députés dissidents ont la conscience tranquille en percevant leurs salaires

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Politique : La députée Najla Bouriel cède sa prime parlementaire d’août

Tunisie-Politique : La députée Najla Bouriel cède sa prime parlementaire d’août

Rewmi

Moussa Keita

Abdourahmane Diouf de Rewmi sur la pénurie d’eau :

Abdourahmane Diouf de Rewmi sur la pénurie d’eau :

Moussa Keita

Rewmi fm 97.5 vous propose tous les dimanches, une émission consacrée

Rewmi fm 97.5 vous propose tous les dimanches, une émission consacrée

Moussa Keita

Benno Bokk Yakaar

Benno Bokk Yakaar

débat

AFP

Au Maroc, un ex-salafiste lance le débat pour l'égalité en matière d'héritage

Au Maroc, un ex-salafiste lance le débat pour l'égalité en matière d'héritage

AFP

Le foot zambien secoué par le débat sur l'homosexualité

Le foot zambien secoué par le débat sur l'homosexualité

AFP

CAN: le sélectionneur de l'Algérie Leekens démissionne, débat sur les coachs étrangers relancé

CAN: le sélectionneur de l'Algérie Leekens démissionne, débat sur les coachs étrangers relancé