mis à jour le

Déclaration de soutien du parti solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI) aux forces armées et de sécurité malienne

Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l'Indépendance (SADI) adresse ses vives félicitations et ses encouragements aux forces armées et de sécurité maliennes dans l'offensive déterminée qu'elles ont déclenchée cette semaine contre les séparatistes et narco trafiquants du MNLA dans la région de Kidal.

 

Le Parti SADI soutient sans réserve cette action courageuse qui permettra au peuple malien de retrouver définitivement son unité, sa souveraineté et sa dignité.

 

SADI condamne les exactions commises par des groupes racistes et provocateurs contre les populations de «teint noir» à Kidal du vendredi 31 mai au dimanche 02 juin 2013. Ces actes reflètent l'essence du MNLA que ses partenaires tentent par tous les moyens médiatiques et diplomatiques de présenter comme un mouvement politique, laïc, démocratique et fréquentable. Son caractère raciste le rattrapera toujours !

 

Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l'Indépendance exhorte le gouvernement du peuple frère du Burkina Faso à cesser tout soutien logistique et diplomatique au MNLA qui a son quartier général à Ouagadougou et à appliquer le mandat d'arrêt international lancé par le gouvernement du Mali contre certains dirigeants du MNLA et leurs alliés de Ansar Addine et de MUJAO. Le peuple malien sait pertinemment que le MNLA n'existe réellement qu'au Burkina Faso, notamment à Ouagadougou, depuis sa défaite face à son ex-allié du MUJAO.

 

SADI recommande au gouvernement de la république islamique de Mauritanie de faire cesser les infiltrations d'agresseurs armés sur le territoire malien et de mettre en place une politique de solidarité envers notre peuple en arrêtant les personnes concernées par les mandats d'arrêt et en détruisant leurs bases arrière sur le territoire mauritanien.

 

Que le gouvernement français et ses représentants au Mali s'abstiennent de toute pression sur les autorités maliennes et la chaine de commandement de nos forces armées et de sécurité en ces moments cruciaux pour permettre de créer les conditions objectives de sécurité et de dialogue véritable dans notre pays.

 

Le Parti SADI demande à ses militantes et militants ainsi qu'à l'ensemble du peuple malien d'apporter un soutien massif et multiforme à nos vaillants soldats engagés dans cette guerre de libération du territoire national et de reconquête de sa souveraineté.

 

Le Parti SADI insiste auprès des autorités maliennes pour qu'elles engagent tous moyens de la république pour soutenir nos forces armées et de sécurité afin que cette offensive soit victorieuse et finale contre les agresseurs de notre patrie.

 

Que l'armée progresse jusqu'à la reconquête totale de toute l'étendue de la république du Mali dans ses frontières du 22 septembre 1960.

 

Vive les forces armées et de sécurité du Mali ! Plutôt la mort que la honte ! Le Mali vaincra ses ennemis !

Bamako, le 06 juin 2013

Pour le Bureau Politique du Parti SADI

Le Secrétaire Politique et de la Communication, Mohamed AG AKERATANE

soutien

AFP

Le soutien de l'ONU

Le soutien de l'ONU

AFP

Zimbabwe: le successeur de Mugabe en Chine en quête de soutien

Zimbabwe: le successeur de Mugabe en Chine en quête de soutien

AFP

Les coptes affichent leur soutien

Les coptes affichent leur soutien

Solidarité

AFP

Tentative de "coup d'Etat" en Guinée équatoriale: Malabo déplore un "manque de solidarité en Afrique"

Tentative de "coup d'Etat" en Guinée équatoriale: Malabo déplore un "manque de solidarité en Afrique"

AFP

Esclavage en Libye: le Ghana dénonce le manque de solidarité au sein de l'UA

Esclavage en Libye: le Ghana dénonce le manque de solidarité au sein de l'UA

Tour de France

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

démocratie

AFP

Ethiopie: amnistié, le journaliste Eskinder continue son combat pour la démocratie

Ethiopie: amnistié, le journaliste Eskinder continue son combat pour la démocratie

AFP

Tanzanie: l'Église catholique dénonce les atteintes

Tanzanie: l'Église catholique dénonce les atteintes

AFP

Macron en Tunisie pour soutenir la fragile démocratie et son économie

Macron en Tunisie pour soutenir la fragile démocratie et son économie