mis à jour le

Côte d'Ivoire - Me Altit : "Rien ne justifie la détention de Laurent Gbagbo"

La Cour pénale internationale (CPI) a estimé, le 3 juin, ne pas disposer de suffisamment d'éléments de preuves de la part du procureur pour décider de l'ouverture d'un procès contre l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo. Une décision qui sonne comme une victoire pour son avocat, Emmanuel Altit, qui devrait prochainement soumettre une nouvelle demande de mise en liberté provisoire pour son client.

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

détention

AFP

Sénégal: protestations

Sénégal: protestations

AFP

Zambie: un opposant libéré après une semaine de détention

Zambie: un opposant libéré après une semaine de détention

AFP

Burundi: un activiste des droits de l'Homme placé en détention

Burundi: un activiste des droits de l'Homme placé en détention

Laurent

AFP

CPI: les juges doivent réexaminer la demande de libération de Laurent Gbagbo

CPI: les juges doivent réexaminer la demande de libération de Laurent Gbagbo

AFP

CPI: décision attendue sur une éventuelle libération de Laurent Gbagbo

CPI: décision attendue sur une éventuelle libération de Laurent Gbagbo

AFP

RFI: Mort de Laurent Sadoux, la voix d'Afrique Midi

RFI: Mort de Laurent Sadoux, la voix d'Afrique Midi