mis à jour le

L’association Avife/Réseau Wassila nous écrit

L'association Avife/Réseau Wassila a développé depuis un certain nombre de mois, à sa grande satisfaction, une collaboration avec certains titres, dont le vôtre, relative au traitement de l'information concernant les violences contre les femmes. C'est pourquoi nous nous sentons tenues de réagir à un article que vous avez publié le 9 juin 2013 sous la signature de N. Grime : «La délinquance juvénile en expansion : une sérieuse menace pour la cohésion sociale», qui donnait la parole à un sociologue du Cread. Nous voudrions exprimer notre indignation à l'égard des propos de cet «intellectuel» qui appelle à la réouverture des maisons closes. Comme nous sommes sûres que ce monsieur n'envisage pas de les faire fonctionner avec les femmes de sa famille, qui ne le méritent certainement pas, nous tenons à souligner qu'il a revêtu ici les atours d'un proxénète prêt à mettre des filles du peuple, déjà victimes de nombreuses violences, au service de la satisfaction du plaisir qu'il semble parfaitement comprendre. Pour notre part, nous continuons à considérer qu'il existe encore un grand nombre d'Algériens soucieux du respect qu'ils doivent à leurs compatriotes femmes.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien