mis à jour le

On fait la grève à Gafsa et on asphyxie Gabès

Le directeur de l’usine d’acide phosphorique de Gabès , Taoufik Jmal , a indiqué que « les réserves de phosphate du Groupe Chimique Tunisien (GCT) peut conduire à l’arrêt des unités de production d’ici une semaine ».
« Les réserves stratégiques de phosphate du GCT de Gabès qui sont de 350 mille tonnes par mois sont descendus à 86 mille tonnes », a-t-il ajouté, précisant que le GCT n’a pas été approvisionné depuis plusieurs jours à cause des mouvements de protestation qui se poursuivent dans le bassin minier de Gafsa.

Le responsable a souligné que le non approvisionnement en phosphate a déjà occasionné l’arrêt des activités d’une des trois unités de l’usine d’acide phosphorique et dans une autre de l’usine de production de Diammonium phosphate.

 »L’arrêt des activités des unités de production du GCT se répercutera négativement sur les activités de plusieurs entreprises industrielles dans la région », a-t-il dit.

 

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

grève

AFP

Algérie: une directrice d'un journal "asphyxié" par l'Etat cesse sa grève de la faim

Algérie: une directrice d'un journal "asphyxié" par l'Etat cesse sa grève de la faim

AFP

RDC: appel

RDC: appel

AFP

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

Gafsa

Contestation

Il faut se méfier de Gafsa, pauvre et rebelle

Il faut se méfier de Gafsa, pauvre et rebelle

AFP

Tunisie: violences et grèves

Tunisie: violences et grèves

Actualités

Saisie de 'zatla' dans un kiosque

Saisie de 'zatla' dans un kiosque