mis à jour le

Verdict : L’Ambassadeur d’Arabie Saoudite reconnu coupable de licenciement abusif Son Excellence Al Aifan condamné à payer 8 millions à une de ses ex-employés

L'ambassadeur d'Arabie Saoudite au Sénégal, son Excellence Abdel Aziz Mohamed Al Aifan, est reconnu coupable de licenciement abusif à l'encontre d'une de ses ex-employés dans sa résidence de Fann. Cette dernière s'est vu renvoyer alors qu'elle était en congés maladie, suite à une fausse couche et malgré son Contrat à durée indéterminée (Cdi). Elle a finalement obtenu gain de cause, après plusieurs renvois de l'affaire au Tribunal du travail de Dakar. Son Excellence Al Aifan est ainsi condamné à lui verser un peu plus de 8 millions de francs Cfa en guise de dommages et intérêts.

Le Tribunal a reconnu l'acte du licenciement illégal, d'autant plus que la victime jouissait d'un contrat d'embauche, qui lui a permis de contracter un prêt dans une banque, mais également d'un certificat médical en bonne et due forme, attestant de sa maladie au moment des faits.
Une condamnation qui sonne comme un camouflet pour l'ambassadeur d'Arabie Saoudite, qui a toujours nié le Contrat à durée indéterminée (Cdi) de son ex-employée, qui est pourtant écrit noir sur blanc dans le document. Le chef du personnel de la résidence en l'occurrence El Zeed avait, dans un entretien avec Le Quotidien, indiqué que ce licenciement, en même temps que d'autres, est fondé dans la mesure où Abdel Aziz Mohamed Al Aifan n'était pas satisfait des services des employés remerciés.
Seulement, a déploré un des avocats de la partie civile, c'est le 4 juin dernier que les «indemnités de licenciement» de sa cliente ont été versées dans le compte bancaire de cette dernière, soit 5 jours après la décision du Tribunal de condamner l'ambassadeur. Le verdict étant tombé le 29 mai passé, l'avocat dit craindre une «sournoise stratégie» du représentant d'Arabie Saoudite au Sénégal, pour ne pas souscrire à la décision du Tribunal du travail. Jusqu'à vendredi passé, la défense n'a pas interjeté appel, pour contester la décision des juges.

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

verdict

AFP

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

AFP

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

AFP

Le Gabon sous tension dans l'attente du verdict de la Cour

Le Gabon sous tension dans l'attente du verdict de la Cour

licenciement

Actualités

Télévision BF1 : Ecran noir pour un licenciement

Télévision BF1 : Ecran noir pour un licenciement

Actualités

Télévision BF1 : Ecran noir pour un licenciement

Télévision BF1 : Ecran noir pour un licenciement

L'Indépendant

Après le licenciement de 72 agents chez Endeavour Mining à Kéniéba : La CSTM saisit la Direction régionale du Travail restée  muette sur la question

Après le licenciement de 72 agents chez Endeavour Mining à Kéniéba : La CSTM saisit la Direction régionale du Travail restée muette sur la question

al

AFP

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

AFP

Centrafrique: aux confins du pays, le  "président" Al Khatim règne en maître absolu

Centrafrique: aux confins du pays, le "président" Al Khatim règne en maître absolu

By DAVID D. KIRKPATRICK

Egypte: une vingtaine de journalistes d'Al-Jazeera jugés

Egypte: une vingtaine de journalistes d'Al-Jazeera jugés