mis à jour le

L’Eco-Revue: Finances Publiques Critiques, Paupérisation de la classe moyenne… Le cauchemar se concrétise

Chaque semaine, nous essayerons, dans cette chronique, de résumer l'actualité économique nationale, afin d'avoir une vue d'ensemble et ne pas se noyer dans la masse gigantesque d'informations disponibles et de pouvoir, assurer ainsi, le suivi des projets annoncés.

Lundi 3

Le ministère des finances tunisien a publié les chiffres de l'exécution du budget pour l'année 2012 et les dépenses prévues pour 2013. Comme nous n’avons cessé de le répéter, l’explosion des dépenses de compensations, du service de la dette (+200% de dettes par rapport à 2010…) et des dépenses salariales du secteur public nous étrangle un peu plus jour après jour. Même la Banque Mondiale s’inquiète sérieusement tout en continuant à prédire une vraie relance à l’horizon 2015.

Même si plusieurs voix se lèvent pour rappeler que nous avons perdu plus de 2000 MDT en 2 ans à cause des troubles sociaux du bassin minier, la situation environnementale et sanitaire nous rappelle que cette industrie lourde est une drogue dangereuse qui décime la population de la région…

La seule réponse du gouvernement est de laisser une ardoise encore plus salée, ainsi nous avons obtenu une nouvelle garantie du Japon pour un prêt d’une valeur de 1200 MDT.

Mardi 4

La classe moyenne, réel pilier de l’identité tunisienne se paupérise :

- le seuil de pauvreté est fixé à un salaire minimal d’à peu près 750 DT alors que le SMIG tourne autour de 300 DT

- 57% des fonctionnaires sont payés moins de 750 DT

- 17% des familles tunisiennes ne consomment pas de viande

- 47% des salariés dépensent la totalité de leurs revenus entre le 12 et le 13 du mois

Le Tourisme souffre encore avec des recettes en baisse de 1,6% par rapport à 2012 malgré une augmentation de touristes porté par l’Europe de l’est et l’Afrique du nord.

Seule réponse, l’ancien local du RCD devient le siège des structures responsables de la promotion des investissements.

Mercredi 5

Il n’y a pas que le bassin minier qui souffre, Gabès comme preuve…

D’ailleurs l’hypothèse que la dégradation de l’environnement et la perte de rendement agricole est, en partie, à l’origine du “printemps arabe” se développe de plus en plus. Seule réponse des institutions internationales: le dogme de l’économie de la connaissance et de l’information et le soutien aux PME alors que 87% de nos PME sont unipersonnelles . Quand est ce qu’on s’occupera réellement des problèmes urgents et dont l’impact est réellement important comme l’anarchie du circuit de distribution et la sinistrose du secteur touristique ?

J’ai failli oublier, le 5 juin, c’est la journée mondiale de l’environnement , et les autorités tunisiennes ont choisi un slogan assez pompeux: “Nous sommes tous responsables“. J’ajouterai bien: “mais pas l’état…”, puisque celui-ci finance des projets touristiques dangereux comme celui de Tabarka

Jeudi 6

L’un des rares points positifs en ce moment est le fait que les tunisiens sont conscients de leur situation économique catastrophique, ainsi 95% d’entre eux sont préoccupés par la situation économique et 66% sont contre le prêt FMI d’après tunisie-sondages.com

Le 1er ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, qui fait face à des protestations importantes en Turquie, est en visite officielle en Tunisie. Il promet à l’occasion de Quintupler les échanges commerciaux entre les 2 pays. A noter que l’ANC a validé 2 prêts turcs d’une valeur totale de 680 MDT. L’un des prêts (200 MDT) exige que l’on dépense la somme en produits turcs, assez symbolique pour comprendre le mythe néo-ottoman

La fuite des capitaux se confirme, les Emiratis abandonnent Tunisie Telecom et les entreprises allemandes s’inquiètent beaucoup de la situation.

Vendredi 7

La GCT fait un “geste” pour l’environnement, 80 MDT vont être alloués pour limiter les émanations des gaz toxiques . Négligeable…

Cette semaine est assez déprimante, mais pas aussi déprimante que la situation des femmes immigrées

Et Bonne Semaine…

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

finances

AFP

Afrique du Sud: le ministre des Finances lavé de tout soupçon de fraude

Afrique du Sud: le ministre des Finances lavé de tout soupçon de fraude

AFP

Afrique du sud: le ministre des Finances dans la tourmente

Afrique du sud: le ministre des Finances dans la tourmente

AFP

Afrique du Sud: le ministre des Finances poursuivi pour fraude

Afrique du Sud: le ministre des Finances poursuivi pour fraude