mis à jour le

Voiture militaire dans le nord du Niger, 2011 / Flickr CC
Voiture militaire dans le nord du Niger, 2011 / Flickr CC

Niger-Libye, un axe à hauts risques dans le Sahel

La coopération pour la lutte contre le terrorisme n'est pas encore au rendez-vous entre Tripoli et Niamey.

La guerre au Mali n’a fait qu’éparpiller un peu plus les factions djihadistes dans la région sahélienne. Le ton monte entre les pays frontaliers qui s’efforcent d’endiguer la menace terroriste: le Niger et la Libye s’accusent mutuellement d’abriter des groupuscules islamistes, rapporte Jeune Afrique.

Un échange aigre-doux, entre demande de coopération et reproches, qui a débuté après le double attentat d’Arlit et d’Agadez survenu le 23 mai 2013, précise le site. D’après l’article, le ministre nigérien des Affaires étrangères fustige l’incapacité de Tripoli à contrôler ses frontières méridionales, tandis que le président nigérien Mahamadou Issoufou va jusqu’à qualifier la Libye de «source de déstabilisation pour les pays du Sahel».

Une accusation violemment rejetée par le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, qui refuse d’admettre que les auteurs de l’assaut du 23 mai puissent provenir de Libye, indique le site de l'hebdomadaire

Pourtant, estime Mathieu Pellerin, chercheur associé à l'Institut français des relations internationales interrogé par Jeune Afrique, le sud libyen abrite et bel et bien des groupes armés. Les experts s’accordent à décrire la région comme «le nouveau sanctuaire des djihadistes». La présence d’Aqmi y est solidement établie dans la région de Sebha depuis 2011, explique Jeune Afrique. Cependant, le Niger n’est pas en reste, souligne le magazine: les services de renseignement occidentaux attestent de la présence de membres du Mujao dans le pays.

Une situation inextricable pour les deux pays, qui souhaitent coopérer mais ne veulent pas reconnaître la présence de milices islamistes sur leur sol. La porosité des frontières entre le Niger et la Libye ne facilite pas la tâche: la «passe de Salvador», extrêmement difficile à surveiller, est devenue un refuge de choix pour les troupes de rebelles nigériens et maliens.

Jeune Afrique ajoute un point de tension supplémentaire à cet équilibre bancal: Tripoli reproche à son voisin nigérien ne pas lui remettre le fils de l’ancien dirigeant libyen. Saadi Kadhafi vit actuellement en résidence surveillée à Niamey et le gouvernement n’a toujours pas pris la décision de l’extrader, rappelle l’article.

Dernier incident qui témoigne de ces frictions diplomatiques: le 30 mai 2013, près d’un millier de clandestins, dont la plupart nigériens, ont été refoulés de Libye. Ils ont été acheminés par convois militaires jusqu’à Agadez.

Lu sur Jeune Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

terrorisme

AFP

Burkina et Côte d’Ivoire veulent lutter "ensemble" contre le terrorisme

Burkina et Côte d’Ivoire veulent lutter "ensemble" contre le terrorisme

Djihadisme

Au Mali, l'armée française ne comprend pas que la rébellion islamiste est ancrée dans la population

Au Mali, l'armée française ne comprend pas que la rébellion islamiste est ancrée dans la population

Terrorisme

L'Etat islamique menace l'Algérie

L'Etat islamique menace l'Algérie

jihadisme

AFP

Barnaoui

Barnaoui

AFP

Tunisie: le président Essebsi demande l'unité face au jihadisme

Tunisie: le président Essebsi demande l'unité face au jihadisme

AFP

La lutte contre le jihadisme sera de longue haleine, selon le chef des opérations spéciales américaines en Afrique

La lutte contre le jihadisme sera de longue haleine, selon le chef des opérations spéciales américaines en Afrique

Aqmi

Terrorisme

Le chômage et la «défense de l'islam» poussent de jeunes sénégalais à la radicalisation

Le chômage et la «défense de l'islam» poussent de jeunes sénégalais à la radicalisation

AFP

Mali: Aqmi fournit une vidéo d'une otage suisse

Mali: Aqmi fournit une vidéo d'une otage suisse

Terrorisme

Le Mali annonce l'arrestation du cerveau de l'attaque du Radisson Hotel

Le Mali annonce l'arrestation du cerveau de l'attaque du Radisson Hotel