mis à jour le

Libye : le chef d'état-major démissionne après des violences à Benghazi

Le chef d'état-major libyen, Youssef al-Mangouch, régulièrement critiqué pour des retards dans la formation de l'armée, a présenté sa démission, le 9 juin, au lendemain de violences meurtrières à Benghazi (est), a annoncé le Congrès général national (CGN).

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

Libye

AFP

La Libye dans l'impasse six ans après sa révolte populaire

La Libye dans l'impasse six ans après sa révolte populaire

AFP

Tchad: fermeture de la frontière avec la Libye

Tchad: fermeture de la frontière avec la Libye

AFP

Tunisie: découverte de caches d'armes

Tunisie: découverte de caches d'armes

chef

AFP

Centrafrique: l'ONU obtient le départ d'un chef rebelle de Bambari

Centrafrique: l'ONU obtient le départ d'un chef rebelle de Bambari

AFP

RDC: reprise du procès de l'ancien chef de guerre Germain Katanga

RDC: reprise du procès de l'ancien chef de guerre Germain Katanga

AFP

Mozambique: le chef de l'opposition dénonce

Mozambique: le chef de l'opposition dénonce

violences

AFP

Violences en RDC: volte face de Kinshasa qui promet une enquête

Violences en RDC: volte face de Kinshasa qui promet une enquête

Politique

Le pape appelle le gouvernement de la RDC au calme

Le pape appelle le gouvernement de la RDC au calme

AFP

Centre du Mali: au moins 20 morts dans des violences intercommunautaires

Centre du Mali: au moins 20 morts dans des violences intercommunautaires