mis à jour le

Libye : le chef d'état-major démissionne après des violences à Benghazi

Le chef d'état-major libyen, Youssef al-Mangouch, régulièrement critiqué pour des retards dans la formation de l'armée, a présenté sa démission, le 9 juin, au lendemain de violences meurtrières à Benghazi (est), a annoncé le Congrès général national (CGN).

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

Libye

AFP

Plus de 900 migrants secourus au large de la Libye

Plus de 900 migrants secourus au large de la Libye

AFP

Près de 2.900 migrants secourus jeudi au large de la Libye

Près de 2.900 migrants secourus jeudi au large de la Libye

AFP

L'OIM dénonce les "marchés d'esclaves" en Libye

L'OIM dénonce les "marchés d'esclaves" en Libye

chef

AFP

Tanzanie: le rédacteur en chef d’un journal suspendu se dit menacé

Tanzanie: le rédacteur en chef d’un journal suspendu se dit menacé

AFP

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

AFP

Zambie: le chef de l'opposition sera jugé pour trahison

Zambie: le chef de l'opposition sera jugé pour trahison

violences

AFP

RDC: l'ONU va envoyer des experts pour enquêter sur les violences au Kasai

RDC: l'ONU va envoyer des experts pour enquêter sur les violences au Kasai

AFP

Togo: cérémonies de "purification" en mémoire des violences politiques

Togo: cérémonies de "purification" en mémoire des violences politiques

AFP

Tunisie: une dispute entre jeunes dégénère en violences tribales

Tunisie: une dispute entre jeunes dégénère en violences tribales