mis à jour le

Libye : le chef d'état-major démissionne après des violences à Benghazi

Le chef d'état-major libyen, Youssef al-Mangouch, régulièrement critiqué pour des retards dans la formation de l'armée, a présenté sa démission, le 9 juin, au lendemain de violences meurtrières à Benghazi (est), a annoncé le Congrès général national (CGN).

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

Libye

AFP

Près de 150 migrants bloqués en Libye retournent au Nigeria

Près de 150 migrants bloqués en Libye retournent au Nigeria

AFP

Khattala acquitté de l'assassinat de l'ambassadeur américain en Libye

Khattala acquitté de l'assassinat de l'ambassadeur américain en Libye

AFP

La Libye rapatrie 140 migrants nigérians, l'OIM appelle

La Libye rapatrie 140 migrants nigérians, l'OIM appelle

chef

AFP

Mali: une association réclame la reprise du procès du chef de l'ex-junte

Mali: une association réclame la reprise du procès du chef de l'ex-junte

AFP

Le Darfour vit un "moment dangereux" après l'arrestation d'un chef de milice

Le Darfour vit un "moment dangereux" après l'arrestation d'un chef de milice

AFP

Soudan: le chef d'une milice du Darfour sera jugé par une cour militaire

Soudan: le chef d'une milice du Darfour sera jugé par une cour militaire

violences

AFP

Nigeria: au moins 30 morts dans des violences intercommunautaires

Nigeria: au moins 30 morts dans des violences intercommunautaires

AFP

Etre gay au Nigeria: la peur au quotidien, entre violences et arnaques

Etre gay au Nigeria: la peur au quotidien, entre violences et arnaques

AFP

Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences

Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences