mis à jour le

Projet sucrier de Markala : BIENVENUE A UTTAM SUCROTECH

Sucrerie de Markala

Le partenaire stratégique indien va y consacrer un investissement de 300 milliards Fcfa pour produire du sucre pour le pays et la sous-région, de l'éthanol, du compost et créer des emplois

Le Projet sucrier de Markala, est l'un des plus grands projets agro-industriels de notre pays. Ce projet intégré qui prend en compte le volet industriel et agricole est un projet novateur qui se propose un partenariat public-privé (PPP) dont l'implantation se fera dans la zone de l'Office du Niger. Il s'agit du premier projet de développement en partenariat public privé au Mali et du premier projet de développement en PPP dans le secteur agro-industriel. Le Projet sucrier de Markala relève d'un secteur stratégique du développement socioéconomique du Mali où l'incidence nationale de la pauvreté reste très élevée avec près de 64% de pauvres globalement et de 80% en milieu rural.

L'objectif fondamental de ce' projet est d'atteindre l'autosuffisance en sucre pour le Mali, d'exporter l'excédent de production sucrière vers des pays voisins et de contribuer à la réduction de la pauvreté des populations rurales, à travers la valorisation des eaux de surface pour l'irrigation des cultures de cannes à sucre et l'industrialisation de la zone. Le projet est conçu selon une approche de développement durable, qui combine la protection de l'environnement, la promotion économique et sociale par l'intermédiaire d'un plan de développement communautaire avec le Groupe Uttam Sucrotech International.

Cependant, depuis 2001, notre pays cherche désespérément un partenaire stratégique pour le financement de ce projet. En 2009, il avait accueilli le groupe sud-africain « Illovo Sugar », une unité de Associated British Foods. Mais, les évènements du 22 mars 2012, ont plombé les espérances. En mars 2012 le géant sud-africain du sucre s'est retiré du projet en évoquant des raisons d'instabilité politique et de marasme économique.

Depuis le retrait de ce partenaire stratégique, notre pays s'est résolument engagé à la recherche d'un nouveau partenaire. C'est donc avec un grand soulagement et beaucoup d'espoir que le ministre du Commerce et de l'Industrie a accueilli samedi la délégation du Groupe Uttam Sucrotech International de l'Inde pour la signature du protocole d'accord marquant l'adhésion du géant indien de la sucrerie au projet sucrier de Markala comme partenaire stratégie.

Les documents de convention marquant le protocole ont été paraphés samedi dans la salle de réunion de département du commerce, par le ministre Abdoul Karim Konaté et le directeur Afrique du Groupe Uttam Sucrotech International de l'Inde. La cérémonie a enregistré la présence du président du collège transitoire de la CCIM, Mamadou Tiéni Konaté, les députés de la commission commerce et industrie de l'Assemblée nationale, les représentants des industriels du Mali.

En effet, cette convention consacre l'adhésion du Groupe Uttam Sucrotech International de l'Inde au Projet sucrier de Markala dont la réalisation reste aujourd'hui un défi majeur pour notre pays. Le projet comporte d'une part une composante agricole qui implique la plantation et l'irrigation de 14.100 ha de champs de cannes et d'autre part une composante industrielle qui consiste en la construction et l'exploitation d'une usine de fabrique de sucre de canne d'une capacité de production de 190 000 tonnes de sucre par an et une usine de production de 15 000 kl d'éthanol. En outre, le projet produira 30 MW d'électricité par cogénération dont un excédent de 3 MW sera transféré au réseau électrique de la Société Énergie du Mali (EDM). Il est prévu également la production d'environ 95 886 tonnes par an de compost. Un projet MDP est prévu dans cette composante. Son coût est estimé à 300 milliards de Fcfa. Ce projet créera ainsi plus 7000 emplois directs et 32.000 emplois indirects.

Dans son intervention, le directeur Afrique du Groupe Uttam Sucrotech International de l'Inde, expliquera que son groupe évolue dans le domaine de la sucrerie, des équipements et de la machinerie sucrière depuis 60 ans. Il vient d'installer l'usine sucrière du Soudan du Nord, la plus grande en Afrique. Et le Mali a la chance d'avoir une condition climatique et géographique propice au développement la culture de la canne, a-t-il indiqué tout en réitérant l'adhésion de son groupe au projet.

Le ministre du Commerce et de l'Industrie a énuméré l'importance de cette unité industrielle pour notre pays tout en rappelant qu'il a été initié depuis bientôt 12 ans par le Gouvernement  à travers le département en charge de l'industrie. « Il a été conçu dès le départ sous la forme d'un partenariat public-privé avec trois objectifs notamment la mise en place d'une industrie de sucre de classe internationale capable de concurrencer les importations et de produire à moindre coût suffisamment de sucre pour le marché national et sous régional. Ce projet contribuera aux efforts du pays dans la réduction  de la pauvreté et à accroitre le revenu des paysans ainsi que le renforcement des liens de coopération entre le secteur industriel et le secteur agricole dans la mise en valeur de nos énormes potentialité », a développé Abdoul Karim Konaté. Le ministre Konaté réaffirmera l'engagement du gouvernement à accompagner le nouveau partenaire stratégique pour la concrétisation du projet.

D. DJIRE

 

 

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

projet

AFP

Total choisi pour mettre en oeuvre un projet de terminal gazier en Côte d'Ivoire

Total choisi pour mettre en oeuvre un projet de terminal gazier en Côte d'Ivoire

AFP

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

AFP

Côte d'Ivoire: les 5 principaux points du projet de Constitution

Côte d'Ivoire: les 5 principaux points du projet de Constitution