mis à jour le

Au nom de la paix au Mali

Depuis le samedi 8 juin 2013, les acteurs de la crise malienne discutent à Ouagadougou, sous l'égide du médiateur, Blaise Compaoré, de la difficile question de Kidal, la capitale de l'AZAWAD. Cette partie malienne est toujours aux mains du Mouvement national pour la libération de l'AZAWAD (MNLA). L'objectif recherché à Ouagadougou, c'est d'obtenir un accord entre les protagonistes afin que l'élection présidentielle prévue pour fin juillet prochain, se tienne sur toute l'étendue du territoire malien. (...) - Editorial

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

nom

AFP

Soudan du Sud: cafouillage autour du changement de nom de l'armée

Soudan du Sud: cafouillage autour du changement de nom de l'armée

AFP

"Le Franc malgré son nom est la monnaie de Africains", dit Michel Sapin

"Le Franc malgré son nom est la monnaie de Africains", dit Michel Sapin

AFP

Comores: le nom du futur président entre les mains de 6.000 électeurs

Comores: le nom du futur président entre les mains de 6.000 électeurs

paix

AFP

Gabon: un forum du "dialogue" tente d'arracher paix civile et sociale

Gabon: un forum du "dialogue" tente d'arracher paix civile et sociale

AFP

Le pape François appelle à la paix au Congo

Le pape François appelle à la paix au Congo

AFP

Libye: les tribus du Sud signent un accord de paix

Libye: les tribus du Sud signent un accord de paix

Mali

AFP

L'opération militaire française au Mali et au Sahel en chiffres

L'opération militaire française au Mali et au Sahel en chiffres

AFP

Macron au Mali pour donner une nouvelle dimension

Macron au Mali pour donner une nouvelle dimension

AFP

Programme chargé pour Macron au Mali

Programme chargé pour Macron au Mali