mis à jour le

Le Médiateur Blaise Compaoré a déclenché le dialogue direct inter-malien pour la paix...

Le Président du Faso, Médiateur de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) dans la crise malienne, a ouvert les travaux de pourparlers inter-maliens, le 8 juin 2013, à Ouagadougou. Autour du Président Blaise Compaoré, on a noté la présence des membres de la délégation du Gouvernement malien, ainsi que ceux du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), du Haut-conseil de l'Azawad (HCA) et des représentants de la communauté internationale.

Après avoir situé le cadre de ces négociations directes entre les deux délégations, le Médiateur Blaise Compaoré a indiqué que les pourparlers de Ouagadougou s'inscrivent en droite ligne des conclusions de la rencontre du 4 décembre 2012 qui avait posé les bases du dialogue entre les frères maliens.

Dans ladite déclaration, les parties maliennes en conflit « avaient affirmé leur détermination à respecter l'unité nationale, l'intégrité territoriale, la forme républicaine de l'Etat et la laïcité de la république du Mali. »

Le Président du Faso a profité de ce round de négociations pour rappeler aux frères maliens et à la communauté internationale que le dialogue s'impose pour deux raisons essentielles : l'impérieuse nécessité d'organiser les élections présidentielles à la date du 28 juillet 2013, en vue de doter le Mali d'un pouvoir démocratique et légitime et l'urgence de consolider l'unité nationale et la cohésion sociale mises à rude épreuve par la crise.

Au cours des présentes négociations, le Médiateur a proposé un plan de discussion qui s'articule autour des points suivants :
- la cessation des hostilités afin de créer les conditions propice à la tenue des élections libres et transparentes ;
- le redéploiement de l'administration générale, des services de base, des forces de défense et de sécurité au Nord du Mali et en particulier à Kidal ;
- la création de mécanismes de suivi et d'évaluation ;
- la poursuite des pourparlers de paix après l'élection présidentielle en vue de l'établissement d'une paix définitive et d'un plan de développement durable et inclusif dans le Nord du Mali.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso
www.presidence.bf

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

médiateur

AFP

Le Burundi demande

Le Burundi demande

AFP

Burundi: l'opposition invitée par le médiateur ougandais

Burundi: l'opposition invitée par le médiateur ougandais

AFP

Burundi: l'envoyé spécial de l'ONU quitte son rôle de médiateur

Burundi: l'envoyé spécial de l'ONU quitte son rôle de médiateur

Compaoré

AFP

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

AFP

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

AFP

Burkina: mandat d’arrêt international contre François Compaoré dans l'affaire Zongo

Burkina: mandat d’arrêt international contre François Compaoré dans l'affaire Zongo

dialogue

AFP

Crise au Togo: la mobilisation tient bon, tractations pour un dialogue

Crise au Togo: la mobilisation tient bon, tractations pour un dialogue

AFP

Centrafrique: dialogue avec les groupes armés primordial, selon le président

Centrafrique: dialogue avec les groupes armés primordial, selon le président

AFP

Crise au Togo: inquiétude générale et appels au dialogue

Crise au Togo: inquiétude générale et appels au dialogue