mis à jour le

Egypte : les avocats des plaintes civiles interdits, procès Moubarak reporté

LE CAIRE (AFP) - (AFP)

La cour criminelle du Caire chargé de juger l'ancien président Hosni Moubarak, accusé de corruption et de complicité dans le meurtre de manifestants, a conclu samedi une brève séance en interdisant aux avocats chargés des plaintes civiles d'être présents à l'avenir.

Le juge Mahmoud al-Rachidi a également annoncé que le procès reprendrait lundi, à l'issue d'une audience expédiée en quelques minutes.

M. Moubarak, 85 ans, a comparu quant à lui vêtu de la tenue blanche des détenus, dans un box grillagé, le regard caché par des lunettes de soleil, pour cette deuxième audience de son nouveau procès.

Le juge a invoqué le fait qu'il dirigeait une cour criminelle pour estimer que les avocats chargés des plaintes civiles n'y avaient pas leur place.Ces derniers représentent notamment les familles des quelque 850 personnes, selon les chiffres officiels, tuées lors de la révolte contre le régime de Hosni Moubarak début 2011.

Ces avocats s'étaient, lors de la précédente audience, manifestés bruyamment, en réclamant "l'exécution du meurtrier" à l'adresse de M. Moubarak.

Cette décision a provoqué la colère des avocats présents, qui ont scandé "le peuple veut l'épuration de la justice".

L'avocat de M. Moubarak, Farid el-Dib, manifestement satisfait de la décision du juge de ne plus autoriser la présence de ces avocats des plaintes civiles, a souligné qu'il avait lui-même déposé une demande en ce sens.

Le président déchu avait été condamné à la prison à vie en juin 2012 mais le jugement avait été annulé suite à un appel en janvier dernier.

M. Moubarak est jugé en même temps que son ancien ministre de l'Intérieur Habib el-Adli et sept anciens hauts responsables des services de sécurité.Ses deux fils, Alaa et Gamal, sont également jugés en même temps que leur père pour des charges de corruption.

Ce nouveau procès avait connu un faux départ à la mi-avril, le président du tribunal se récusant à l'ouverture de l'audience.Le procès avait pu démarrer le 11 mai, avec un nouveau juge pour présider les débats.

M. Moubarak est actuellement détenu avec ses deux fils dans à la prison de Tora, dans la banlieue sud du Caire.Au cours des deux dernières années il a effectué plusieurs séjours dans un hôpital militaire en raison de son état de santé.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Egypte

AFP

Le plus vieux texte écrit sur du papyrus exposé en Egypte

Le plus vieux texte écrit sur du papyrus exposé en Egypte

AFP

Italie: flash mob d'Amnesty International contre les disparitions en Egypte

Italie: flash mob d'Amnesty International contre les disparitions en Egypte

AFP

Amnesty dénonce une "multiplication des disparitions forcées" en Egypte

Amnesty dénonce une "multiplication des disparitions forcées" en Egypte

avocats

AFP

Tunisie: des avocats manifestent contre le projet de budget 2017

Tunisie: des avocats manifestent contre le projet de budget 2017

AFP

En Egypte, le parcours du combattant des avocats de l'opposition

En Egypte, le parcours du combattant des avocats de l'opposition

AFP

Cameroun: RFI et les avocats demandent la relaxe d'Ahmed Abba

Cameroun: RFI et les avocats demandent la relaxe d'Ahmed Abba

procès

AFP

Côte d'Ivoire: le procès de Simone Gbagbo reporté

Côte d'Ivoire: le procès de Simone Gbagbo reporté

AFP

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

AFP

Mali: nouvel ajournement du procès du chef de l'ex-junte Amadou Sanogo

Mali: nouvel ajournement du procès du chef de l'ex-junte Amadou Sanogo