mis à jour le

Bobo-Dioulasso : L'arrondissement n°7 veut être le meilleur

C'est fait. L'arrondissement n°7 de Bobo-Dioulasso a tenu son premier conseil extraordinaire le vendredi 06 juin 2013. 24 des 26 conseillers de l'arrondissement ont répondu présent à l'appel du maire Moussa Hema.

A l'ordre du jour de ce premier conseil extraordinaire, on comptait la prise de contact, l'examen et l'adoption du projet de règlement intérieur de l'arrondissement 7, la constitution des commissions permanentes et les divers. La présentation des conseillers faite, le conseil a examiné et adopté le projet de règlement intérieur avant de procéder à la constitution des quatre commissions que sont la commission affaire générale, la commission affaire économique et financière la commission environnement et développement local et la commission aménagement du terroir.

Au niveau des divers, il ressort que des personnes continuent d'enterrer dans un secteur de l'arrondissement. Rien d'anormal ! Sauf que pour l'honneur des morts, des vivants s'en prennent à des concessions nouvellement loties en enlevant purement et simplement les bornes qui délimitent les parcelles. En plus du problème des cimetières, le premier conseil extraordinaire de l'arrondissement a été l'occasion pour les conseillers de faire part de leur inquiétude à propos des axes de l'arrondissement qui connaissent le plus d'accident. Avant de clore la séance, les conseillers et le maire ont témoigné leur gratitude au Conseil régional des Hauts-Bassins et à son président Alfred Sanou. Pour avoir mis à leur disposition le bâtiment qui sert de mairie à l'arrondissement 7.

L'espérance de l'arrondissement 7

En s'adressant aux conseillers pour la première fois, le maire Moussa Hema a usé des mots « famille, équipe, frères et s½urs » pour matérialiser l'unité d'action qui doit animer son conseil municipal. « Personne n'est venue ici (mairie) pour perdre », a laissé entendre Moussa Hema. Pour réussir, le maire et ses adjoints ont invité les conseillers à se soustraire des considérations partisanes. L'heure n'est plus au militantisme mais belle et bien à la satisfaction des besoins des populations selon eux. Et pour satisfaire les habitants des 05 villages et des 03 secteurs que comptent l'arrondissement 7, la communication, la transparence, la franchise et le dévouement sont recommandées entre conseillers. C'est à l'unisson que les conseillers de l'arrondissement 7 ont clamé leur volonté d'être les meilleurs à la fin de la mandature 2013-2017.

Ousséni Bancé

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Bobo-Dioulasso

Bukina Faso

Le Burkina Faso vit-il son «printemps arabe»?

Le Burkina Faso vit-il son «printemps arabe»?

Banditisme

Bobo-Dioulasso n'est plus une ville sûre

Bobo-Dioulasso n'est plus une ville sûre

Actualités

Bobo-Dioulasso : La détresse des industriels

Bobo-Dioulasso : La détresse des industriels