SlateAfrique

mis à jour le

Les 5 pasteurs millionnaires du Nigeria

Le plus riche des pasteurs nigérians perçoit un revenu net de 104 millions d’euros, révèle le magazine américain Forbes. De quoi faire rêver les 50.000 fidèles qui se pressent chaque dimanche dans son immense église, baptisée The Faith Tabernacle. Des revenus qui selon BBC News le font rivaliser avec les barons du pétrole.

L’information a été donnée par le blogueur Mfonobong Nsehe, qui, à la demande des internautes, a évalué la richesse de cinq pasteurs nigérians. Tous sauf un ont accepté de lui confirmer la nature et le montant de leurs biens et salaires.

Au Nigeria, l’église évangélique connaît un franc succès ces dernières années. Des dizaines de milliers de fidèles fréquentent ces lieux de prières. Les cinq pasteurs nigérians prêchent dans certaines des plus grandes églises du pays. Mais ce succès n’explique pas tout.

Les cinq hommes d'église se caractérisent avant tout par leur sens aigu des affaires. Le pasteur David Oyedepo possède sa propre maison d’édition, Dominion Publishing House où il édite ses ouvrages, généralement centrés, selon Forbes, sur la prospérité. Toujours dans le domaine des médias, le pasteur Chris Oyakhilome détient lui sa propre chaîne de télévision, Lovewrodl TV Network, la première à émettre d’Afrique vers le reste du monde, et ce 24 heures sur 24. Certains sont de véritables touche-à-tout et cumulent les sociétés: David Oyedepo a fondé une université, devenue depuis une des facultés d’élite du Nigeria; Chris Oyakhilome détient de son côté un label de musique.

Mais plus que leurs activités extrapastorales, c’est le mode de vie de ces prêtres que l'on peut trouver choquant. Le plus riche d'entre eux possède 4 jets privés et des maisons à Londres et aux Etats-Unis. Un autre —le plus «modeste», avec entre 2 et 7 millions d’euros de revenu— s’adonne à sa passion pour les automobiles de luxe et compte, entre autre, dans son garage une Mercedes S600, un Hummer et une Porsche.

Il n’y a que pour Temitope Joshua (qui touche entre 7 à 10 millions d’euros) que le blogueur Mfonobong Nsehe évoque un don de 14 millions d’euros sur les trois dernières années pour diverses causes touchant à l’éducation, la santé et des programmes de réhabilitation d’ancien militants du delta du Niger.

Lu sur Forbes, BBC News