mis à jour le

Mali : le chef de la MINUSMA attentif aux discussions de Ouagadougou

Arrivé mardi après-midi à Bamako, le Néerlandais Bert Koenders, patron de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a donné sa première conférence de presse vendredi dernier, au Musée National. Les négociations en cours à Ouagadougou ont occupé une bonne partie de la conférence qui n'a duré qu'une trentaine de minutes. « Ce qui est le plus important pour moi, c'est qu'il y a des négociations. Il faut tout essayer maintenant pour résoudre les problèmes de manière pacifique » , a dit le patron de la MINUSMA avant d'ajouter : « je crois qu'il est maintenant important de donner l'espace à la négociation entre les différents acteurs pour résoudre les problèmes à Kidal, et être enfin sûr qu'on peut avoir des élections libres et transparentes sur tout le territoire malien ».

Pour le chef de la mission onusienne, « c'est important qu'il y ait une présence de l'armée sur tout le territoire malien. Mais pour achever tout ça, on a besoin de négociations. Il faut résoudre les problèmes d'une manière pacifique ». L'objectif de ce dialogue direct  qui s'est ouvert vendredi dernier à Ouagadougou est de trouver un compromis d’ici lundi prochain pour permettre non seulement l'organisation des élections sur toute l'étendue du territoire malien mais aussi l'établissement d'un agenda pour la suite des négociations après la présidentielle et l'identification des lieux de ces futures négociations.

A Ouagadougou, le gouvernement est représenté par Tiébilé Dramé  et son équipe de cinq membres. En face, la commission de négociation de la coalition MNLA-HCUA est forte de 35 membres dont le vice-président du MNLA, Mahamadou Djeri Maïga et Mohamed Aharib du HCUA. Dans les coulisses Bil Ag Acherif du MNLA et Algabass Ag Intalla superviseront les travaux de cette commission. Une
importante représentation de la communauté internationale est sur place avec les différents représentants spéciaux pour le Sahel et d'autres diplomates européens.

Le représentant spécial de  l'ONU au Mali a annoncé qu'il est en train de rédiger un rapport sur la crise malienne.  Précédemment annoncé pour le 10 juin (soit 45 jours après son adoption), le rapport du secrétaire général des Nations unies devant le conseil de sécurité, sur l'application de la résolution 2100 sera finalement présenté le 25 juin.

Autre annonce du patron de la MINUSMA : la prise en compte de l'impact sur l'écologie du déploiement des 11.200 membres du personnel militaire. L'objectif selon M. Koenders est de limiter l'impact de ces milliers de militaires sur l'environnement tout en faisant la promotion de l'énergie renouvelable partout où les forces onusiennes seront déployées. La MINUSMA comprendra aussi  1.440 membres du personnel de police (unités de police constituées et officiers de police).  Il est prévu que la majorité des militaires, des forces de police et des composantes civiles organiques et d'appui opéreront essentiellement dans le Nord, avec éventuellement une base logistique à Gao ou Sévaré. Une présence légère, comportant des composantes civile, militaire et de police étant implantée à Bamako.

Adama DIARRA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Mali

AFP

Quatre ans après Serval, le Mali toujours dans la tourmente

Quatre ans après Serval, le Mali toujours dans la tourmente

AFP

-M- de retour en 2017 avec un album et une tournée au son du Mali

-M- de retour en 2017 avec un album et une tournée au son du Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

chef

AFP

Nigeria: "Nous n'avons été chassés de nulle part", affirme le chef de Boko Haram

Nigeria: "Nous n'avons été chassés de nulle part", affirme le chef de Boko Haram

AFP

Côte d'Ivoire: "l'image de Gbagbo, un handicap", selon le chef du parti d'opposition

Côte d'Ivoire: "l'image de Gbagbo, un handicap", selon le chef du parti d'opposition

AFP

Mali: le procès du chef de l'ex-junte  Sanogo renvoyé

Mali: le procès du chef de l'ex-junte Sanogo renvoyé

Minusma

AFP

Nord du Mali: deux morts et un blessé dans l'attaque d'un convoi de la Minusma

Nord du Mali: deux morts et un blessé dans l'attaque d'un convoi de la Minusma

AFP

Mali: l'armée française va suppléer la Minusma dans le nord

Mali: l'armée française va suppléer la Minusma dans le nord

AFP

Mali: opération française

Mali: opération française