mis à jour le

Situation de Kidal : Soumi manifeste son exaspération et marque son soutien aux autorités

Soumi manifeste son exaspération et marque son soutien aux autorités
Depuis quelques jours, la situation à Kidal s’est totalement détériorée. Créant du coup la psychose chez les Maliens. En homme d’état, soucieux de l’avenir du pays, Soumaïla Cissé alias Soumi champion a alors appelé les médias pour donner sa position. Avec un soutien sans faille aux autorités de la République, il a exprimé son exaspération face aux exactions perpétrées par le MNLA contre les populations. C’était ce mercredi 05 juin 13 dans une des salles de DFA Com. à l’ACI 2000.

 

Soumaila Cissé

L’épuration ethnique, les barbaries et exactions contre les peaux noires à Kidal par les terroristes et apatrides du MNLA n’ont laissé aucun patriote indifférent. Alors, candidat démocratiquement choisi par son parti et dont l’investiture devra avoir lieu ce 9 juin 13 au palais de la culture Amadou Hampaté Bah, Soumaïla Cissé ne pouvait nullement se taire. Alors, il a convié les médias pour exprimer son état d’âme.
D’entrée de jeu, il a indiqué de vouloir condamner avec la dernière énergie les exactions perpétrées par les apatrides du MNLA contre leurs compatriotes Maliens. Et puis, il a indiqué soutenir le gouvernement dans sa quête pour la paix. Et d’ajouter que l’Armée est soutenue tant qu’elle se bat pour le Mali et son honneur. Poursuivant, il pense que les négociations doivent continuer mais surtout avec ceux qui déposent les armes, reconnaissent un Mali Un et Indivisible, laïc et pluriel. Car, dit-il, toute guerre débute par des négociations et se termine par les mêmes négociations.
A quelques jours des élections, dans une de ses réponses, il est clair : « Kidal doit être libérée avant les élections ». Pour ce qui de la position de la France, il pense qu’il faut s’en tenir aux paroles des autorités françaises. Notamment celles concordantes du Président Hollande, du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et de celle du ministre de la Défense Le Drian.
Soumi devant la presse ne pouvait nullement se dérober d’autres questions subsidiaires. Il s’agit de sa position concernant les élections, ses relations avec les responsables français et américains entre autres. Et son plan pour un nouveau lorsqu’il sera élu.
A ces préoccupations, il a souligné d’être en phase avec les autorités, il leurs fait confiance dans leurs démarches organisationnelles des joutes électorales. Pour ce qui est de ses relations, il martèle d’avoir des amitiés personnelles et de travail, des relations avec plusieurs responsables de la France, de l’Afrique, de l’Asie et des USA. Elu, il envisage un incontestable plan Marshall pour le Mali afin que notre pays soit un pays émergent.
Enfin, il se dit heureux pour notre pays qui prouve à la face du monde que le Malien a le c½ur, car, dit-il, « il n’était pas attendu que le Mali puisse sortir de cette situation chaotique en moins de deux ans. Mais, nous y sortons doucement mais allègrement. » Pour terminer, il a indiqué qu’il n’y aura ni autonomie, ni indépendance pour Kidal ou encore pour une quelconque contrée du Mali. Il rêve d’une Armée républicaine et qui soit une vraie institution.
B. DABO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Kidal

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire

AFP

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

AFP

Mali: nouveaux combats entre groupes armés près de Kidal

Mali: nouveaux combats entre groupes armés près de Kidal

marque

AFP

Africains d'Europe: Mahrez refait parler de lui, 'Aubame' marque encore

Africains d'Europe: Mahrez refait parler de lui, 'Aubame' marque encore

AFP

CAN:  Aubameyang marque mais fête gâchée pour le Gabon

CAN: Aubameyang marque mais fête gâchée pour le Gabon

AFP

Burundi: la radiation d'Iteka marque un "point de non-retour"

Burundi: la radiation d'Iteka marque un "point de non-retour"

soutien

AFP

Niger: 16 soldats tués mercredi, la France apporte son soutien

Niger: 16 soldats tués mercredi, la France apporte son soutien

AFP

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

AFP

Soudan du Sud: Machar ne rentrera pas

Soudan du Sud: Machar ne rentrera pas