mis à jour le

Zoumana Sacko à propos de Kidal : « Avec ou sans la France l’armée malienne sera à Kidal »

La Convention Nationale pour une Afrique Solidaire, CNAS Faso-Hèrè a célébré son deuxième anniversaire le samedi 1er Juin 2013 au Centre International de Conférence de Bamako. Présidé par son Président Dr. Zoumana Sako, l’anniversaire a regroupé les militants et sympathisants de la CNAS FASO-HERE venus de tous les horizons. Ont aussi  pris part les associations, mouvements et clubs de soutien et aussi les partis politiques amis. Cette journée a été une occasion pour les responsables du parti de jeter un regard rétrospectif sur le parcours politique de l’homme. Les crises politico sécuritaires que connait le Mali ont été entre autre les sujets abordés.

 

Soumana Sacko

25 mai 2011 – 25 mai 2013, le parti Convention Nationale pour une Afrique Solidaire CNAS Faso-Hèrè a soufflé ses deux bougies de vie politique. Cela a été une occasion pour les responsables du Parti de jeter un regard rétrospectif sur leur parcour politique. Selon Bacary Coulibaly, conseiller général de la CNAS FASO-HERE, le parti a deux ans qui consacrent certes, la naissance et la croissance d’un parti mais aussi sa maturité dans un paysage politique malien en proie aux vicissitudes. Il a précisé qu’autant ces épreuves n’ont pas eu raison du Mali, autant la CNAS Faso- Hèrè est restée debout et se porte plutôt bien. Pour lui, c’est ce qui explique leur présence dans toutes les régions du pays en comptant autant de militants et sympathisants au Mali que dans la diaspora.

 
Les crises politico sécuritaires qui frappent le pays ont été entre autre les sujets abordés à cette occasion. C’est ainsi qu’au regard des efforts consentis dans le processus de reconquête de notre territoire occupé par les terroristes, il a été rendu hommage appuyé à nos force armées et de sécurité et celles des pays amis qui ont prouvé que la solidarité face aux hordes terroristes a un sens. Après cette douloureuse aventure traversée par le peuple malien, la CNAS Faso- Hèrè interpelle tous pour plus d’intégration, un impératif catégorique pour une Afrique en harmonie et plus forte.
Parlant de Kidal, les responsables du parti ont renouvelé leur reconnaissance pour le sacrifice du peuple et le gouvernement français singulièrement les vaillants soldats de l’Opération Serval et des Tchadiens tombés pour le Mali. Cependant, ils soulignent que la France doit abandonner toutes actions de protection et de légitimation d’un groupuscule de féodaux, d’esclavagistes, des racistes, de déserteurs de l’Armée et « d’enfants gâtés de la République » dénommé le MNLA.
Les responsables du Parti ont une vision claire sur l’organisation des élections à venir. Etant donné que Kidal n’est point sans le Mali et le Mali également n’est point sans Kidal, alors la CNAS Faso-Hèrè affirme qu’il n’ya point d’élections sans Kidal.
Dans son intervention, Zoumana Sako a rappelé au public que son parti a été le premier parti à proposer une solution à travers un processus de dialogue et de réconciliation intra- intercommunautaire appuyé sur la justice et la réparation des crimes commises ainsi qu’un propos de démocratisation de la société Touareg y compris des propositions par rapport au progrès économique total et crédible pour mettre la jeunesse Touareg à l’abri des trafiquants en puissance depuis le Sahara. Il a ensuite indiqué que son parti a été toujours partisan de la pratique de la décentralisation conformément aux principes. Il n’a pas manqué de pointer du doigt les mauvaises volontés qui profitent de la situation pour en faire leur propre promotion. Pis, ceux-là qui se servent de la couverture de l’islam pour déformer les messages constructifs venant des vrais Hommes qui ont donné le meilleur d’eux pour le pays et qui en comptent toujours continuer. « Ils ne sont d’ailleurs même pas plus musulmans que nous autres » a affirmé Zoumana.
Un autre temps fort de la conférence a été la déclaration des associations et partis politiques amis invités dont l’Adema PASJ, le RPM, Yèlèma, l’URD, etc. Les intervenants ont tour à tour souligné les compétences intellectuelles et professionnelles du candidat Zoumana Sako.
Mamadou BALLO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Kidal

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire

AFP

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

AFP

Mali: nouveaux combats entre groupes armés près de Kidal

Mali: nouveaux combats entre groupes armés près de Kidal

France

AFP

Non-lieu en France dans une enquête sur le génocide au Rwanda

Non-lieu en France dans une enquête sur le génocide au Rwanda

AFP

Aux tirailleurs sénégalais, la France reconnaissante 50 ans après

Aux tirailleurs sénégalais, la France reconnaissante 50 ans après

AFP

Des parents d'enfants adoptés en RDC manifestent pour les faire venir en France

Des parents d'enfants adoptés en RDC manifestent pour les faire venir en France