mis à jour le

Le président ivoirien à Brazzaville pour une visite d’Etat (Xinhua)

ABIDJAN-- Le président ivoirien Alassane Ouattara devra se rendre vendredi au Congo-Brazzaville pour une visite d'Etat, a appris Xinhua jeudi de source officielle. Des questions d'intérêt commun d'ordre bilatéral et multilatéral se trouvent au centre de la rencontre entre M. Ouattara et son homologue congolais Denis Sassou Nguesso. Les deux chefs d'Etat évoqueront notamment les questions liées à la paix, à la sécurité, au développement économique et social, à l'intégration africaine et à l [...]

Abidjan.net

Ses derniers articles: Elaboration et exécution de budget : Le Minagri veut des agents irréprochables (Le Democrate)  Commercialisation de Fruits : L’apport de la mangue dans l’économie ivoirienne (Le Democrate)  Cinéma / Ce que le gouvernement attend des acteurs (Le Democrate) 

président

AFP

Le président somalien appelle l'ONU

Le président somalien appelle l'ONU

AFP

Burkina: le président de l'Assemblée Salifou Diallo

Burkina: le président de l'Assemblée Salifou Diallo

AFP

Nigeria: le président Buhari de retour après 2 mois d'absence

Nigeria: le président Buhari de retour après 2 mois d'absence

ivoirien

AFP

Le virtuose ivoirien Paco Sery: un demi-siècle

Le virtuose ivoirien Paco Sery: un demi-siècle

AFP

Burkina: le Fespaco, un succès mondial pour le président ivoirien

Burkina: le Fespaco, un succès mondial pour le président ivoirien

AFP

CAN: le Maroc de Renard en quarts en sortant le champion en titre ivoirien

CAN: le Maroc de Renard en quarts en sortant le champion en titre ivoirien

Brazzaville

AFP

Congo: les quartiers sud de Brazzaville quadrillés par l'armée après les violences

Congo: les quartiers sud de Brazzaville quadrillés par l'armée après les violences

AFP

Présidentielle au Congo: des journalistes de l'AFP et du Monde agressés

Présidentielle au Congo: des journalistes de l'AFP et du Monde agressés

AFP

A Kinshasa, la colère et l'abandon des derniers "refoulés" de Brazzaville

A Kinshasa, la colère et l'abandon des derniers "refoulés" de Brazzaville