mis à jour le

Le Texas autorise à tuer une escort girl qui refuse un rapport sexuel


Mercredi, un Texan a été acquitté du meurtre d'une escort girl qui s'était refusée à lui. Pour sa défense, l'accusé s'est appuyé sur une loi texane controversée.

Les faits remontent au soir de Noël 2009. Ezekiel Gilbert, 30 ans, sollicite les services de Lenora Evie Frago, une escort girl de 23 ans rencontrée sur un site de petites annonces. Vingt minutes après son arrivée, la jeune femme souhaite quitter les lieux pour donner les 150 dollars à son chauffeur (lisez son proxénète) sans même qu'il y ait eu relation sexuelle. Craignant de voir l'argent s'envoler et s'estimant grugé, Ezekiel lui a tiré dessus. Paralysée, elle décèdera quelques mois plus tard.

Jugé pour meurtre, Ezekiel a finalement été acquitté mercredi par le tribunal du Comté de Bexar, relatent les médias américains, repris par Slate. Pour convaincre les jurés, les avocats de la défense ont évoqué une loi du code pénal du Texas qui autorise "d'utiliser la force létale pour récupérer sa propriété d'un vol de nuit". Le jury a considéré que le recours à la force était justifié pour récupérer les 150 dollars empochés sans contre-partie.

En dépit du plaidoyer des procureurs pour qui la loi n'est pas conçue pour permettre à quelqu'un de forcer une autre personne à pratiquer un acte illégal comme la prostitution, le jury a relaxé le prévenu qui risquait la prison à vie.

7sur7.be




Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

rapport

AFP

Maroc: les autorités rejettent un rapport de HRW aux conclusions "hâtives et erronées"

Maroc: les autorités rejettent un rapport de HRW aux conclusions "hâtives et erronées"

AFP

Burundi: les populations continuent de fuir les sévices, selon un rapport

Burundi: les populations continuent de fuir les sévices, selon un rapport

AFP

Boko Haram: le rapport complexe des femmes avec leurs ravisseurs

Boko Haram: le rapport complexe des femmes avec leurs ravisseurs