mis à jour le

Les syndicats "n'ont pas l'intention de bloquer le système éducatif" (syndicaliste)

(APS) - Les syndicats d'enseignants n'ont nullement la ''volonté de bloquer'' le système éducatif, a affirmé, jeudi à Dakar, Oumar Waly Zoumarou, porte-parole du Grand Cadre des syndicats d'enseignants, qui regroupe le CUSE, le CUSEMS, le SAEMS-CUSEMS et le SELS-Authentique.

''Nous n'avons pas une volonté de bloquer. Nous voulons que les élèves fassent leurs examens, nous voulons que l'année tire à sa fin dans d'excellentes conditions mais, malheureusement, en face nous avons des autorités qui n'ont aucune volonté pour apaiser le système [...]'', a-t-il déclaré.

Oumar Waly Zoumarou, qui est aussi le coordonnateur du Cadre unitaire des syndicats d'enseignants (CUSE), s'exprimait lors d'une table-ronde sur le "financement de l'éducation'', organisée par le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES).

''Le gouvernement a intérêt à sauver l'école, répondre positivement à nos préoccupations, pour que nous puissions tendre vers des examens apaisés'', a-t-il souligné.

Il a averti que ''si le blocage persiste, il sera très difficile de terminer l'année scolaire''. ''L'appel, nous l'avons lancé très tôt. Nous avons attiré l'attention, nous avons rencontré les leaders d'opinions, nous avons tiré sur la sonnette d'alarme'', a-t-il déclaré.

''Si le gouvernement reste insensible à tous ces appels, a-t-il prévenu, nous dégageons toute responsabilité par rapport à ce qui pourrait advenir et ce serait regrettable pour le système.''

Il a salué la sortie des responsables de Bennoo Siggil Senegaal (BSS, mouvance présidentielle), invitant le président de la République et le gouvernement à respecter leurs engagements vis-à-vis des enseignants. ''Nous sommes conscients que, quelque part, il y a des gens qui disent la vérité'', a-t-il déclaré.

''Si pour arriver au pouvoir, les autorités ont eu à prendre des engagements vis-à-vis des enseignants, on ne saurait comprendre cette attitude du gouvernement qui, à défaut de répondre à la question posée, fait dans les menaces, fait dans les intimidations également dans une campagne de stigmatisation des enseignants'', a déploré M. Zoumarou.

''Si le gouvernement fait des efforts, il n'y a pas de raisons pour qu'on persiste dans le maintien de ce statu quo. Encore une fois, il faut le rappeler : certains ont eu un mode de revendication, certains ont utilisé le mouvement syndical pour faire autre chose. Nous ne sommes pas de cette catégorie de syndicaliste'', s'est-il défendu.

''Aujourd'hui, nous tendons à un règlement définitif des questions qui secouent l'école et nous ne voulons pas être déviés'', a-t-il insisté.

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

syndicats

AFP

Nigeria: le gouvernement rencontre les syndicats pour tenter d'éviter une grève générale

Nigeria: le gouvernement rencontre les syndicats pour tenter d'éviter une grève générale

AFP

Zimbabwe: la police empêche les syndicats de manifester contre les suppressions de postes

Zimbabwe: la police empêche les syndicats de manifester contre les suppressions de postes

AFP

Maroc: près de 10.000 personnes manifestent

Maroc: près de 10.000 personnes manifestent