mis à jour le

Finances publiques : Le Ministère de l'Economie et des finances veut rationaliser le circuit de la dépense publique

Le Ministère de l'Economie et des Finances (MEF) organise les 6 et 7 juin 2013 un atelier national de validation des reformes en matière de rationalisation du circuit de la dépense publique. Il s'agira pour les participants de faire des propositions sur la base d'études afin de rendre le circuit de la dépense publique plus performent.

Lourdeur, lenteur et défaillant. Ce sont entre autres reproches qui sont formulés à l'encontre du circuit de la dépense publique au Burkina Faso. Ayant découvert cela, les autorités du MEF ont diligenté des études afin de rendre le circuit plus performent. Réunis en atelier à Ouagadougou les représentants des services intervenant dans ce domaine vont analyser les résultats des études afin de formuler des suggestions. « Plusieurs acteurs interviennent à la fois dans le traitement des dossiers alors qu'ils font presque le même travail. Nous allons donc voir comment responsabiliser chacun des acteurs afin que le traitement se fasse plus vite », a indiqué Lucien Marie Noel Bembamba, ministre de l'Economie et des Finances. Afin de réaliser ces ambitions, le MEF a initié des études sur le fonctionnement du système de traitement des dossiers relatifs à la dépense publique. Et pour le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, « l'objectif à travers ces études est de rationaliser le circuit de traitement de la dépense publique pour une réduction significative des délais de paiement ».

Outre ce volet, le MEF a décidé de renforcer son dispositif de lutte contre la corruption. Pour ce faire, il a décidé de la dématérialisation des actes. « Comme vous le savez, nous avons décidé d'informatiser le système. Alors que là où il y a des ordinateurs, l'intervention de l'homme se réduit considérablement. Cela va donc nous permettre de lutter contre la corruption », a ajouté le ministre de l'Economie et des Finances. Luc Adolphe Tiao a pour sa part indiqué que « l'étude sur la dématérialisation des documents du circuit de la dépense propose le niveau de dématérialisation à opérer tenant compte de notre contexte et réalité actuels, identifie les documents à matérialiser, détermine les risques éventuels, identifie des préalables et propose des mesures d'accompagnement ».

Au cours de leurs assises, les participants auront à se pencher sur les résultats des études et proposer un plan d'actions qui puisse permettre au Ministère de l'Economie et des Finances de rationaliser le circuit de la dépense publique.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

finances

AFP

Zimbabwe: le ministre des Finances attend des élections un déclic pour l'économie

Zimbabwe: le ministre des Finances attend des élections un déclic pour l'économie

AFP

Burundi: dix ânes financés par la France courroucent le pouvoir

Burundi: dix ânes financés par la France courroucent le pouvoir

AFP

Niger: nouvelle manifestation contre la loi de finances 2018

Niger: nouvelle manifestation contre la loi de finances 2018