mis à jour le

Turquie: la crispation contre le gouvernement persiste après le retour d’Erdogan

Le Premier ministre Tayyip Erdogan (en haut à gauche sur la photo) à son arrivée à Istanbul, le 7 juin 201

En Turquie, plusieurs milliers de personnes étaient encore rassemblées sur la place Taksim à Istanbul pour réclamer la démission du Premier ministre, Tayyip Erdogan. La crispation est évidente dans le pays et le retour en fanfare du Premier ministre revenu d'une tournée en Afrique du Nord ne semble pas vraiment avoir apaisé la situation.

Tout est parti d'Istanbul avec des écologistes, des architectes et des urbanistes, qui protestaient contre la construction d'un centre commercial à l'allure d'une caserne ottomane à la place d'un petit parc qui donne sur la place Taksim. L'intervention brutale de la police n'a fait qu'étendre le mouvement. 

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées sur la place Taksim, puis dans toute la Turquie. La colère commençait à retomber, le mouvement se calmait après l'intervention du chef de l'Etat Abdullah Gül.

Mais l'accueil en fanfare du Premier ministre, par des militants du Parti pour la justice et le développement (AKP) qui criaient « Le grand maître arrive, nous sommes prêts à mourir pour toi », ne fait que radicaliser la situation.

Lourd bilan d'une semaine de mobilisation

La place Taksim est toujours occupée. Pour le septième jour, les manifestants sont moins nombreux.

Ils disent se relayer pour maintenir une présence sur la place et surtout dans le parc où ils campent pour empêcher l'arrachage des arbres.

RFI

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

gouvernement

AFP

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

AFP

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

AFP

Somalie: l'attentat de Mogadiscio met en lumière la fragilité du gouvernement

Somalie: l'attentat de Mogadiscio met en lumière la fragilité du gouvernement

retour

AFP

Zimbabwe: le retour du "crocodile" Emmerson Mnangagwa

Zimbabwe: le retour du "crocodile" Emmerson Mnangagwa

AFP

Le vice-président Mnangagwa, limogé par Mugabe, de retour au Zimbabwe

Le vice-président Mnangagwa, limogé par Mugabe, de retour au Zimbabwe

AFP

Ligue des champions d'Afrique: Al-Ahly tenu en échec avant le retour au Maroc

Ligue des champions d'Afrique: Al-Ahly tenu en échec avant le retour au Maroc