mis à jour le

Congo-Brazzaville : UPADS, le congrès de la discorde

Au Congo-Brazzaville, ce vendredi 7 juin 2013 doit s’ouvrir le congrès de l’UPADS, l’une des principales formations de l’opposition, le parti de l’ancien président Pascal Lissouba. Ce congrès, qui devait être un congrès « unitaire extraordinaire », s’annonce plutôt comme une réunion de la discorde. Une partie des cadres de l’UPADS conteste en effet la façon dont il a été convoqué et accuse le pouvoir de tirer les ficelles de cette réunion. 

Les querelles qui divisent le parti de Pascal Lissouba sur ce congrès cachent-elles des désaccords plus profonds sur les relations de l’UPADS avec le régime de Denis Sassou Nguesso ? Les responsables du parti échangent en tout cas sur le sujet des critiques au vitriol. « Ce congrès est instrumentalisé par le pouvoir, s’emporte Donatien Moulounda, un responsable qui dit avoir été privé de parole lors du Conseil national du mercredi 5 juin. Les autorités cherchent à diviser le parti et à le faire passer sous leur contrôle ».

« Peur d’aller au congrès »

« Je suis surpris qu’on en arrive là, répond Pascal Tsaty Mabiala, autre responsable favorable, lui, au congrès. Ceux qui prétendent aujourd’hui qu’ils sont de vrais opposants ont battu campagne pour monsieur Sassou en 2009. Ces gens ont en fait peur d’aller au congrès,conclut Pascal Tsaty Mabiala, parce qu’ils ont peur de la sanction des militants ».

Au sein de l’opposition, on suit en tout cas avec attention ces déchirements avec attention. « Nous soutenons l’aile de l’UPADS qui rejette le congrès, explique Matthias Dzon, le chef de l’Alliance pour la République et la démocratie (ARD). L’UPADS est dans l’opposition avec nous. Si des proches du pouvoir prennent son contrôle, ce sera un coup porté à l’ensemble de l’opposition ».

RFI

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Congo-Brazzaville

J.A & Jornal de Notícias

L'Angola dément toute incursion de ses soldats au Congo-Brazzaville

L'Angola dément toute incursion de ses soldats au Congo-Brazzaville

Jeune Afrique, partenaire d'AEM

Incident frontalier entre le Congo-Brazzaville et l'Angola

Incident frontalier entre le Congo-Brazzaville et l'Angola

Muriel Devey ( AEM )

La municipalisation accélérée au Congo-Brazzaville : un bilan mitigé

La municipalisation accélérée au Congo-Brazzaville : un bilan mitigé

congrès

AFP

RDC: une ex-élue du Congrès américain pour soigner l'image du pays

RDC: une ex-élue du Congrès américain pour soigner l'image du pays

AFP

Burundi: le Parlement se réunit en Congrès pour débattre de la mission de l'UA

Burundi: le Parlement se réunit en Congrès pour débattre de la mission de l'UA

AFP

Burundi: manifestations interdites

Burundi: manifestations interdites