mis à jour le

Analyse de la semaine : MSCI, le Maroc sera reclassé en juin

Dans le cadre de l'examen annuel de la classification du marché de 2013, le MSCI Inc. publiera le 11 juin 2013, vers 23h, selon l'horaire d'été européen, les résultats de son étude. L'indice MSCI Maroc pourrait, à cet effet, écoper d'un  reclassement potentiel du MSCI Emerging Markets vers le MSCI Frontier Market Assets.

La rétrogradation  du Maroc vers l'indice des marchés frontières

Selon le MSCI, l'indice MSCI Maroc est plus conforme à la taille et aux besoins de liquidités de l'indice des marchés frontières, suite à la diminution significative de sa liquidité depuis 2008. Cette situation a entraîné une baisse conséquente du nombre des constituants de l'indice MSCI Maroc. De ce fait, le Royaume est le seul pays qui risque cette reclassification. Le MSCI ajoute que l'indice marocain ne dispose que de trois constituants, dont l'opérateur historique MAROC TELECOM qui a vu son poids se délester de 50%, à cause de la faiblesse de sa liquidité par rapport au niveau requis par le MSCI World Investable Market Index. Dans cette lignée, les marchés des pays émergents ayant moins de trois sociétés cotées, ne disposant pas des exigences de taille et de liquidité nécessaires pour quatre semestres consécutifs, seront redéployés dans les marchés frontières.

Le reclassement constitue un mauvais signal pour le marché

Cependant, cette éventuelle dégradation intervient au moment où plusieurs professionnels ont prévenu quant au manque de liquidité de la place boursière casablancaise. En effet, le Maroc va perdre en terme de visibilité sur les marchés internationaux si jamais il se voit dégradé d'un cran dans l'indice. A ce niveau, les investisseurs étrangers risquent d'abandonner le marché national car le marché des capitaux, représenté par la Bourse de Casablanca, reflète le niveau de l'activité économique du pays. Dans ce contexte, il est à noter que le volume global des échanges sur le marché central s'est limité à 5, 29 Mrd MAD accusant, ainsi, une baisse aigue de 55% au premier trimestre par rapport au niveau enregistré durant le quatrième trimestre de l'année 2012.

Par ailleurs, l'heure est à la mise en valeur de l'ensemble des éléments permettant d'éviter ce reclassement, dont les conséquences seraient très fatales pour le Maroc qui, pour rappel, est à l'aube de la mise en place du Casablanca Finance City.

Logo-CDMC

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Maroc

Géopolitique

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

AFP

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

AFP

Sommet africain: le Maroc se place un peu plus sur le continent

Sommet africain: le Maroc se place un peu plus sur le continent