mis à jour le

Sud : les criquets n’ont qu’à bien se tenir

Depuis la réactivation du plan de lutte contre les criquets dans le Sud algérien, aucune activité acridienne alarmante n'a été observée. Près de 20 000 hectares ont été traités à ce jour suite à l'apparition des insectes redoutés dans la région de Béchar. Un dispositif préventif de surveillance contre toute infiltration ou incursion du criquet pèlerin a été lancé et renforcé à travers l'ensemble du territoire des wilayas du Sud algérien depuis octobre dernier, a souligné le responsable de la station régionale de l'Institut national de protection des végétaux (INPV) de Ghardaïa, Ahmed Sekoutia. Des cellules de veille ont été activées. Elles ont pour mission la collecte et la retransmission des informations en temps réel sur toute apparition de criquet. Dotées de moyens matériels et de produits de traitement, «plus d'une vingtaine d'équipes de lutte antiacridienne et de protection des plantes sillonnent les vastes territoires des wilayas du Sud et suivent de près toute éventuelle activité acridienne en évaluant l'impact sur le terrain», a indiqué M. Sekoutia. Le signalement de criquets dans les pays voisins nous interpelle pour prendre des mesures préventives, a-t-il rappelé. «Nous recommandons seulement aux agriculteurs d'être prudents et d'avoir un comportement citoyen et civique, et d'informer les services agricoles dès l'apparition de sujets acridiens afin de coordonner nos efforts et intervenir rapidement», a souligné le responsable de la station de l'INPV de Ghardaïa.

criquets

AFP

Madagascar: une pluie de pesticides pour lutter contre l'invasion de criquets

Madagascar: une pluie de pesticides pour lutter contre l'invasion de criquets

Neila Latrous

Ouargla se prépare à une invasion de criquets

Ouargla se prépare à une invasion de criquets

Neila Latrous

L’Algérie menacée à court terme par une invasion de criquets

L’Algérie menacée à court terme par une invasion de criquets