mis à jour le

Lakhdaria : deuxième report de l’affaire de la CNAS

Le procès en appel de l'affaire de dilapidation de deniers publics à l'agence CNAS de Lakhdaria, qui devrait se dérouler hier au niveau de la cour de Bouira, a été reporté au 20 juin prochain. La même affaire a déjà été programmée pour le 15 mai dernier au niveau de la même instance judiciaire avant d'être ajournée. La genèse de l'affaire remonte à l'année 2009. Plusieurs requêtes signées par des pharmaciens ont été envoyées à la direction générale de la CNAS qui n'a pas tardé à ouvrir une enquête qui a fini par conclure que des règles de déontologie médicale et de la convention CNAS ont été piétinées par ceux qui sont censés non seulement les respecter mais aussi les faire respecter. La commission d'enquête avait découvert que des ordonnances de psychotropes avec cachet et signature des pharmaciens et des médecins ont été gonflées et que cette «fraude sur ordonnance» qui a duré plusieurs années a démarré en 2006. Il faut souligner que les personnes accusées d'être le cerveau de cette affaire d'escroquerie, à savoir deux pharmaciens de la ville de Lakhdaria, dont le président du syndicat Snapo de Bouira, quatre médecins et trois agents de la CNAS de Lakhdaria, ont comparu devant le tribunal de la même ville fin mars dernier. Après un procès de près de huit heures, le juge a condamné pour dilapidation de deniers publics à deux ans de prison, dont une année ferme et une avec sursis, les deux pharmaciens et le médecin de la CNAS, assortis d'une amende de 100 millions de centimes chacun pour les deux premiers et 20 millions de centimes pour le dernier. Outre les deux agents de la CNAS qui ont été condamnés à six mois de prison ferme, les autres accusés ont été acquittés.

report

AFP

Présidentielle contestée au Liberia: report de l'audience de la Cour suprême

Présidentielle contestée au Liberia: report de l'audience de la Cour suprême

AFP

Kenya: face aux tensions, report de l'élection dans les fiefs de l'opposition

Kenya: face aux tensions, report de l'élection dans les fiefs de l'opposition

AFP

Kenya: pas de crise constitutionnelle en cas de report des élections (procureur général)

Kenya: pas de crise constitutionnelle en cas de report des élections (procureur général)