mis à jour le

Eliminatoires de la Coupe du monde : MALI-RWANDA, SEULE COMPTE LA VICTOIRE

Pour être sûrs de rester dans le peloton de tête et préserver intactes leurs chances dans le mano à mano avec l'Algérie, les Aigles doivent impérativement battre les Amavubis rwandais

La 4è journée du 2è tour des éliminatoires de la Coupe du monde, zone Afrique a démarré depuis mercredi avec la victoire du Nigeria devant le Kenya (1-0) et le match nul entre le Malawi et la Namibie (0-0) dans le groupe F. La compétition va se poursuivre aujourd'hui pour prendre fin dimanche. C'est justement dimanche au stade du 26 Mars que les Aigles en découdront avec le Rwanda dans le Groupe H. Vainqueurs 2-1 à Kigali, Seydou Keïta et ses coéquipiers aborderont ce match retour avec les faveurs du pronostic. Parmi les 14 joueurs qui ont pris part au match aller seul Molla Wagué est absent pour cette deuxième manche. Le défenseur central de Caen qui était titulaire à Kigali, a déclaré forfait et a été remplacé par le jeune joueur de Lens, Boubacar Sylla. Mana Dembélé entré en cours de jeu à Kigali n'était initialement pas convoqué pour ce match. Mais suite au forfait du meilleur buteur de la ligue 2 française, Moustapha Yatabaré, il a été appelé pour remplacer le Guingampais. Parmi ceux qui sont restés sur le banc au match aller et qui n'ont pas été convoqués figurent Almamy Sogoba, Idrissa Traoré dit Essien et Cheick M. C. Doumbia. Quant à Alfousseyni Keïta, Tongo Ahmed Doumbia et Cheick Tidiane Diabaté ils font leur retour dans le groupe, alors que Yacouba Sylla et Boubacar Sylla effectueront leur grand baptême du feu. Pour ce match la sélection nationale sera dirigée par Amadou Pathé Diallo dit Vieux appelé encore à faire le pompier après le faux bond de Patrice Carteron. En juin 2012, l'ancien international avait déjà conduit l'équipe nationale, après le départ du principal d'alors, Alain Giresse. Un match perdu 1-0 par les Aigles face aux Ecureuils du Bénin. Mais une semaine plus tard lors de la 2è journée délocalisée au Burkina Faso, les nôtres se sont rachetés en dominant 2-1 l'Algérie sous la houlette du même Vieux Diallo. Si contre le Bénin les nôtres sont apparus lourds et méconnaissables, ils ont en revanche puisé au fond d'eux-mêmes pour venir à bout des Fennecs algériens après avoir été menés 1-0 au score. Une année plus tard le Mali se retrouve presque dans la même situation. Patrice Carteron est parti au TP Mazembé, son adjoint va assurer l'intérim pour gérer les deux prochains matches. Peut-être une seule différence : les Aigles vont jouer les deux prochaines rencontres à domicile. Pour mémoire, après trois journées de compétition, le Mali occupe la 2è place du groupe avec 6 points à égalité avec l'Algérie qui dispose d'une meilleure différence de buts (+5 pour l'Algérie contre +1 pour le Mali). Le Bénin complète le podium avec 4 points, tandis que le Rwanda ferme la marche avec 1 point. La réception du Rwanda ce dimanche au stade du 26 Mars est capitale pour les nôtres. Pour virer en tête du groupe, les Aigles doivent impérativement engranger les trois points de la victoire tout en espérant sur un faux pas des Algériens au Bénin face aux Ecureuils. La ligne d'attaque sera probablement conduite par le canonnier de Bordeaux, Cheick Tidiane Diabaté en grande forme depuis plusieurs semaines et qui est très attendu par les supporters. Les inconditionnels piaffent également d'impatience de découvrir le néophyte du groupe Yacouba Sylla qui a fait son grand baptême du feu avec la l'équipe nationale le 28 mai lors du match de gala contre la sélection de Bretagne. Depuis mercredi, l'équipe est au grand complet au centre de Kabala et tous les joueurs sont opérationnels pour la confrontation de dimanche contre la lanterne rouge du groupe. Si le capitaine Seydou Keïta «Seydoublen» et ses coéquipiers s'imposent, ce dont aucun supporter malien ne doute et qu'en même temps les Fennecs s'inclinent ou trébuchent au Bénin, notre pays prendra la tête du groupe avec 9 points. Aussi, une victoire avec plus de trois buts d'écart combinée avec un nul vierge entre Béninois et Algériens, propulserait la sélection nationale en tête du groupe. Les Aigles ont donc leur destin en main : pour être sûrs de rester dans le peloton de tête et préserver toutes leurs chances avant le sprint final contre l'Algérie, il leur suffit de gagner dimanche contre le Rwanda. C'est seulement avec la victoire qu'on pourra préparer sereinement l'accueil des Béninois.

L. M. DIABY

Dimanche 9 juin au stade du 26 Mars 18h : Mali-Rwanda Arbitrage du Tunisien Med Kordi assisté par ses compatriotes Béchir Hassani et Anouar Hmila. Au stade Charles de Gaulle à Porto Novo 15h : Bénin-Algérie Arbitrage du Camerounais Néant Alioum assisté de ses compatriotes Evarist Menkouandé et Peter Edibi.

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

victoire

AFP

Retour du Maroc

Retour du Maroc

AFP

CAN-2017: l'Egypte arrache la victoire et se rapproche des quarts

CAN-2017: l'Egypte arrache la victoire et se rapproche des quarts

AFP

Présidentielle en Gambie: la victoire de Barrow est "définitive"

Présidentielle en Gambie: la victoire de Barrow est "définitive"