mis à jour le

Mali : le MNLA ne désarmera pas avant un règlement de la crise

Les groupes armés touareg occupant Kidal, dans le nord-est du Mali, ont averti jeudi qu’ils ne déposeraient pas les armes avant un règlement de la crise dans le Nord malien, opposant une fin de non-recevoir à la France.
Ni le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ni le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) « ne déposeront les armes avant le règlement définitif du statut de l’Azawad (nom donné par les autonomistes touareg à la région nord du Mali, ndlr) et se réservent le droit de riposter aux agressions de l’armée malienne et de ses milices », indique un communiqué daté de Ouagadougou.
Dans ce texte signé de Mossa Ag Attaher, porte-parole du MNLA, les deux groupes touareg ont fait part de leur « grand regret » que la France ait appelé mercredi les « groupes armés » du nord du Mali à « déposer les armes », au moment où des combats faisaient rage entre armée malienne et MNLA à Anefis, à une centaine de kilomètres au sud de Kidal. « En revanche, le MNLA et le HCUA maintiennent leurs engagements auprès de la communauté internationale et restent disposés aux négociations politiques dans l’objectif de trouver une solution négociée qui soit pérenne, juste et équitable », ont précisé les mouvements touareg.
Les autorités maliennes et les groupes armés touareg se retrouvent vendredi à Ouagadougou pour des négociations, sous les auspices de la médiation burkinabè, destinées à permettre la tenue à Kidal de la présidentielle prévue le 28 juillet dans tout le Mali.
Environ 200 soldats français sont stationnés à l’aéroport de la ville.
AFP

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Mali

AFP

Trois Casques bleus et un soldat malien tués dans le nord-est du Mali

Trois Casques bleus et un soldat malien tués dans le nord-est du Mali

AFP

Des jihadistes revendiquent une attaque ayant tué deux soldats au Mali

Des jihadistes revendiquent une attaque ayant tué deux soldats au Mali

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

MNLA

AFP

Mali: un groupe pro-Bamako prend des positions rebelles du MNLA

Mali: un groupe pro-Bamako prend des positions rebelles du MNLA

Fiasco

Y a-t-il un plan B au Mali?

Y a-t-il un plan B au Mali?

remake?

Le Mali et le spectre de l'enfer de 2012

Le Mali et le spectre de l'enfer de 2012

crise

AFP

Cameroun anglophone: la crise déborde sur le voisin nigérian

Cameroun anglophone: la crise déborde sur le voisin nigérian

AFP

Crise au Zimbabwe: les présidents sud-africain et angolais

Crise au Zimbabwe: les présidents sud-africain et angolais

AFP

Au Cameroun anglophone, des francophones inquiets de la crise sécessionniste

Au Cameroun anglophone, des francophones inquiets de la crise sécessionniste