mis à jour le

Mohammed VI lors des cérémonies des 50 ans des Forces armées royales, mai 2006 / AFP
Mohammed VI lors des cérémonies des 50 ans des Forces armées royales, mai 2006 / AFP

Pourquoi le roi du Maroc ménage autant l'armée

De nombreux généraux vont être promus lors de la prochaine fête du Trône, en juillet.

Comme chaque année, le 30 juillet, le Maroc vibrera au rythme de la Bay’a, la très célèbre fête du Trône. Cette cérémonie d’inspiration religieuse, destinée à renouveler l’allégeance au roi, est souvent marquée par diverses activités dont la remise des épaulettes aux lauréats des écoles militaires.

Mais, selon le magazine Tel Quel, l’édition 2013, pourrait connaître une tonalité toute particulière. Pour la première fois, à l’occasion de la Bay’a, de nombreux officiers devraient être promus, dont plusieurs généraux. Des promotions qui sont la conséquence logique d’une récente réforme du statut des officiers des Forces armées royales, qui datait de... 1956, au moment de la création des FAR.

Ainsi donc explique Tel Quel, la grande nouveauté de ce statut porte sur la création du très prestigieux grade de général d’armée, encore inexistant dans le royaume. Cependant, on ignore encore celui qui deviendra le supérieur des généraux de corps d’armée (une dizaine seulement au Maroc, dont les très puissants Hosni Benslimane ou Bouchaïd Arroub).

Avec cette réforme, le grade de maréchal est rétabli et un général ne pourra être élevé à grade supérieur qu’au bout de trois ans minimum.

Le texte qui vient ainsi d’être promulgué ne manque pas de susciter quelques commentaires. Des observateurs soulignant une volonté du roi de ménager l’armée dans un contexte sociopolitique et économique relativement fragile.

Lu sur Tel Quel

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Maroc

AFP

Entre le Maroc et Ceuta, le travail de forçat des "femmes-mulets"

Entre le Maroc et Ceuta, le travail de forçat des "femmes-mulets"

AFP

Mondial-2018: Amine Harit appelé pour la 1re fois par le Maroc

Mondial-2018: Amine Harit appelé pour la 1re fois par le Maroc

AFP

France: Amine Harit choisit de jouer pour le Maroc

France: Amine Harit choisit de jouer pour le Maroc

armée

AFP

RDC: affrontements entre armée et rebelles ougandais

RDC: affrontements entre armée et rebelles ougandais

AFP

Nigeria: quatre morts lors d'un affrontement entre armée et police

Nigeria: quatre morts lors d'un affrontement entre armée et police

AFP

Angola: nouveaux combats entre armée et séparatistes de Cabinda

Angola: nouveaux combats entre armée et séparatistes de Cabinda

militaires

AFP

RDC: des militaires présumés tuent un policier lors d'un cambriolage

RDC: des militaires présumés tuent un policier lors d'un cambriolage

AFP

RDC: 18 réfugiés burundais tués par les tirs de militaires

RDC: 18 réfugiés burundais tués par les tirs de militaires

AFP

RDC: l'ONU condamne l'intrusion des militaires dans ses installations, Kinshasa conteste

RDC: l'ONU condamne l'intrusion des militaires dans ses installations, Kinshasa conteste