mis à jour le

Tapha Tine après sa défaite : " Je ne me sentais plus. Je ne connaissais même plus mon nom "

Tapha Tine est sorti de sa réserve, en attendant son dernier face à face avec Balla Gaye 2 qui aura lieu demain vendredi pour un respect du contrat le géant du Baol s'est exprimé dans les colonnes de l'Obs. Il semble expliquer sa contre performance par la puissance mystique de son adversaire. «Seul le lutteur peut connaître les réalités de l'arène. Ce que je sentais dans l'enceinte personne ne peut l'imaginer. Si mon adversaire était fort en boxe, le combat finirait par K.O. Parce que le Tapha Tine qui a fait face à Bombardier n'est pas celui qui a lutté contre Balla Gaye 2. Je ne me sentais plus. Je ne connaissais même plus mon nom. Les choses ont changé dans les minutes qui ont précédé le duel. Un changement rapide et brusque que je ne peux expliquer. Ça dépasse l'entendement humain. C'était bizarre. J'avais la sensation d'un paralysé et plus rien ne fonctionnait normalement. J'ai été atteint mystiquement dans l'enceinte de l'arène, à quelques minutes du coup de sifflet de l'arbitre. Mais je rends grâce à Dieu en acceptant la défaite. Balla Gaye 2 et moi sommes sportifs et Le Bon Dieu a fait qu'il a remporté ce combat. Je le félicite. Je vais me préparer pour la prochaine saison. Je ne veux pas salir sa victoire. J'avais à l'esprit que je devais frapper, mais je ne pouvais pas bouger mes deux bras. Ils étaient tellement lourds comme si l'on avait attaché sur chacun d'eux un sac de 50 kg de riz. Mes bras étaient aussi refroidis, j'avais l'impression qu'ils étaient gelés. En plus, quand on se mettait debout, je voyais Balla Gaye 2, mais il devenait aussitôt invisible quand il se baissait pour m'attaquer. Je sentais quelque chose qui touchait mes jambes. J'ai réagi à deux reprises à l'aveuglette car je ne le voyais plus. Je ne suis pas un peureux. Je me suis bien entraîné, mais une fois dans l'enceinte, j'ai perdu presque toutes mes facultés. J'étais atteint mystiquement. Je l'accepte, ce n'était pas mon jour de chance. J'étais tellement perdu que je ne suis pas allé vers mes supporteurs le jour du combat. Ce que je n'ai jamais fait durant toute ma carrière dans l'arène. C'est bizarre et j'ignore les raisons de mon comportement ce jour-là. Pourtant, j'ai bien préparé le combat sur le plan physique, mental et mystique», a-t-il dit

REWMI.COM/MK


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

défaite

AFP

Mondial-2018: défaite au Nigéria, l'Algérie déj

Mondial-2018: défaite au Nigéria, l'Algérie déj

AFP

Zimbabwe: le quotidien d'Etat se réjouit de la défaite de Clinton

Zimbabwe: le quotidien d'Etat se réjouit de la défaite de Clinton

AFP

Afrique du Sud: l'ANC reconnaît sa défaite

Afrique du Sud: l'ANC reconnaît sa défaite

mème

AFP

Soudan du Sud: l'accord de paix doit avancer, même sans Riek Machar

Soudan du Sud: l'accord de paix doit avancer, même sans Riek Machar

AFP

Côte d'Ivoire: un incendie tue six membres d'une même famille

Côte d'Ivoire: un incendie tue six membres d'une même famille

AFP

Mondial-2018: Algérie, Nigeria et Cameroun dans le même groupe des qualifs

Mondial-2018: Algérie, Nigeria et Cameroun dans le même groupe des qualifs

nom

AFP

Comores: le nom du futur président entre les mains de 6.000 électeurs

Comores: le nom du futur président entre les mains de 6.000 électeurs

AFP

En Libye, des tombes sans nom dans le cimetière des migrants noyés

En Libye, des tombes sans nom dans le cimetière des migrants noyés

AFP

Burkina: une avenue de Ouagadougou baptisée au nom du journaliste assassiné Norbert Zongo

Burkina: une avenue de Ouagadougou baptisée au nom du journaliste assassiné Norbert Zongo